International
URL courte
4914014
S'abonner

Vladimir Poutine s'est exprimé sur la proposition du Président Macron de créer une armée européenne. Selon le chef du Kremlin, ce n'est pas nouveau et on comprend bien le désir d'assurer la sécurité de l'Europe.

Le désir de l'Union européenne de garantir sa sécurité par ses propres forces est bien naturel, a déclaré dimanche le Président Vladimir Poutine, commentant l'idée d'Emmanuel Macron de créer une armée européenne. 

«Créer des forces armées alternatives, européennes, ce n'est pas une nouvelle idée. Le Président Macron vient de la rappeler, l'ancien Président Jacques Chirac m'en avait aussi parlé, mais cette idée existait bien avant. L'UE est une union économique puissante et il est tout à fait naturel qu'elle veuille être indépendante, autonome et souveraine dans le domaine de la défense et de la sécurité», a indiqué M.Poutine à RT France.

Selon lui, la création d'une armée européenne serait «un processus positif pour le renforcement du monde multipolaire».

«Dans cette optique, nous avons des positions proches avec la France», a ajouté M.Poutine, qui participe aux commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre en France.

Emmanuel Macron s'est déclaré favorable à la création d'une «vraie armée européenne» dans une interview diffusée par la radio Europe 1 le 6 novembre. Selon lui, ce projet d'armée européenne a pour but de contenir la Russie, qui aurait «montré qu'elle pouvait être menaçante».

Ce 11 novembre 2018, les chefs d'État et de gouvernement de près de 80 pays se sont rendus à Paris pour le centenaire de l'Armistice. Après la cérémonie près de l'Arc de triomphe, Vladimir Poutine a commémoré le rôle des militaires du corps expéditionnaire russe dans les combats lors de la Première Guerre mondiale.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
armée, Union européenne (UE), Emmanuel Macron, Jacques Chirac, Vladimir Poutine, Europe, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook