Ecoutez Radio Sputnik
    Algérie

    L'Algérie «ne répondra pas» au roi du Maroc qui a appelé à un dialogue «franc et direct»

    © AP Photo / Toufik Doudou
    International
    URL courte
    315516

    L'Algérie «ne répondra pas au discours» du roi du Maroc Mohammed VI, car elle le considère comme «une manœuvre destinée à la consommation médiatique» qui vise à présenter Alger comme la partie refusant le dialogue, a déclaré une source du ministère algérien des Affaires étrangères, évoquant l'appel du roi à engager un dialogue «franc et direct».

    Alger considère le discours du roi du Maroc Mohammed VI comme «une manœuvre destinée à la consommation médiatique» et ne prévoit pas d'y répondre, a fait savoir une source du ministère algérien des Affaires étrangères, selon le quotidien panarabe Al-Araby Al-Jadeeid cité par le site Algérie patriotique.

    Cette information est tombée ce dimanche, alors que certains commençaient à s'interroger sur le silence de l'Algérie au sujet de l'appel du roi du Maroc à engager un dialogue «franc et direct».

    Dans ce contexte, le ministère algérien a affirmé que le discours du roi du Maroc était «contraire aux traditions diplomatiques», car «il fallait passer par les canaux diplomatiques connus».

    Selon lui, ce discours traduit la volonté de montrer l'Algérie comme étant la partie refusant le dialogue, alors que c'est Rabat qui, au contraire, a toujours fermé ses portes aux nombreuses démarches d'Alger.

    Dans ce contexte, le ministère a rappelé qu'une visite du Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, à Rabat avait été annulée en 2005 par le biais d'une simple dépêche diffusée par l'agence officielle marocaine. En outre, il a affirmé que Rabat violait régulièrement les accords de février 2013 sur l'arrêt des campagnes d'hostilité médiatiques entre les deux pays.

    Dans le discours qu'il a tenu le 6 novembre à l'occasion du 43e anniversaire de la Marche verte vers le Sahara espagnol, le roi Mohammed VI a annoncé la volonté du Maroc d'avoir un «dialogue direct et franc avec l'Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations». Le roi a également appelé à l'ouverture des frontières entre le Maroc et l'Algérie et à la normalisation des relations bilatérales.

    Lire aussi:

    Dans un message à Mohammed VI, Bouteflika a ignoré l’appel du roi à un dialogue «franc»
    Proposition de Mohammed VI à Alger: les médias nourrissent la polémique
    Maroc-Algérie: vers une nouvelle ère des relations bilatérales?
    Tags:
    normalisation, relations bilatérales, dialogue, ministère algérien des Affaires étrangères, Ahmed Ouyahia, roi Mohammed VI du Maroc, Alger, Rabat, Maroc, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik