Ecoutez Radio Sputnik
    La frégate KNM Helge Ingstad immergée

    La frégate norvégienne disparaît sous l’eau après sa collision avec un pétrolier (vidéo)

    © REUTERS / Jakob Ostheim/Norwegian Coastal Administration
    International
    URL courte
    23652

    Quelques jours après sa collision avec un pétrolier maltais, la frégate norvégienne KNM Helge Ingstad a déjà complètement disparu sous l’eau, comme le montre une vidéo filmée sur les lieux.

    La frégate de la Marine norvégienne KNM Helge Ingstad, qui est entrée en collision avec le pétrolier maltais Sola TS au large de la Norvège le 8 novembre, alors qu’elle rentrait des exercices de l’Otan Trident Juncture 2018, a complètement coulé.

    En quelques jours, le navire s’est enfoncé et sa coque a disparu sous surface de l’eau. Il a coulé après que les câbles d'amarrage qui le maintenaient en place, se sont rompus dans la nuit de lundi à mardi.

    «Le navire gît immobile dans des eaux plus profondes», a déclaré le responsable des opérations de sauvetage de la Marine norvégienne, Havard Mathiesen, cité par les médias.

    Le ministère norvégien de la Défense n'a pas encore annoncé s'il envisageait de remonter et réparer la frégate dont le flanc tribord avait été percé par le pétrolier au niveau de la ligne de flottaison alors qu’elle se trouvait près de la côte ouest de la Norvège.

    L’accident aux raisons encore indéterminées a fait huit blessés parmi ses 137 membres d’équipage. 

    Selon l’agence France-Presse, l’Administration côtière norvégienne a annoncé avoir pompé dans l’eau environ 13 m3 de diesel.

    Lire aussi:

    Collision entre un pétrolier et une frégate revenant des exercices de l’Otan en Norvège
    Matériels militaires gelés: l’ennemi inattendu de l’Otan en Norvège
    Porc de guerre: des morceaux de bacon sèment le chaos lors d'exercices de l'Otan
    Tags:
    navires, frégate, naufrage, collision, KNM Helge Ingstad, Trident Juncture 2018, Havard Mathiesen, Norvège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik