Ecoutez Radio Sputnik
    S-400 russes

    Les S-400 russes seraient une menace pour les F-35 en Turquie

    © Sputnik . Alexeï Malgavko
    International
    URL courte
    11422

    Le déploiement éventuel de systèmes antiaériens russes S-400 en Turquie menacera la sécurité des chasseurs F-35, d'après une source américaine citée par l'agence turque Anadolu.

    Il est probable que les États-Unis finissent par imposer des sanctions à l'encontre de la Turquie en raison de l'achat de systèmes S-400 russes, annonce l'agence Anadolu citant une source à Washington.

    «Je ne suis pas en mesure de dire avec exactitude si des sanctions seront imposées à l'encontre d'Ankara en raison du contrat sur les S-400, mais c'est dans l'ordre du possible. L'administration des USA n'est guère optimiste à ce sujet», a confié l'interlocuteur de l'agence.

    Selon lui, l'achat de S-400 par Ankara présente des problèmes quant à leur intégration éventuelle dans les infrastructures de l'Otan.

    «La présence de S-400 dans les zones de vol de chasseurs de cinquième génération F-35 constitue une menace. Washington et Ankara poursuivent des négociations à ce sujet», a fait savoir la source.

    En septembre 2017, la Russie a annoncé avoir signé un contrat prévoyant la livraison de systèmes de missiles S-400 à la Turquie. Fin octobre dernier, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar a déclaré que le déploiement de systèmes russes en Turquie devrait débuter en octobre 2019.

    Pour leur part, les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie, leur allié au sein de l'Otan, pour qu'elle renonce à l'acquisition de ces systèmes de défense antiaérienne, menaçant de refuser de lui livrer des chasseurs F-35.

    Dans le même temps, une loi adoptée par le Congrès américain en 2017 prévoit des sanctions économiques contre toute entité ou pays ayant conclu des contrats d'armement avec des entreprises russes.

    Lire aussi:

    Au moins 13 pays seraient intéressés par les S-400 russes malgré le risque de sanctions US
    S-400: un sénateur américain poserait un ultimatum à la Turquie
    S-400 russes pour la Turquie: Erdogan est pressé
    Tags:
    achat, sanctions, défense antiaérienne, F-35 Lightning II, S-400, Congrès des États-Unis, OTAN, Hulusi Akar, Russie, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik