Ecoutez Radio Sputnik
    Interpol

    Interpol vient de claquer une nouvelle fois la porte au nez du Kosovo

    © REUTERS / Edgar Su
    International
    URL courte
    12420

    Examinée à l'assemblée générale des 192 États membres d'Interpol, l'adhésion du Kosovo n'a pas totalisé les deux tiers des voix nécessaires et a finalement été rejetée par cette structure internationale, pour la troisième fois.

    Réunie pour sa 87e session à Dubaï, l'assemblée générale d'Interpol a de nouveau rejeté ce mardi la demande d'adhésion de la république autoproclamée du Kosovo, tout en annonçant dans un communiqué sa décision «d'admettre Kiribati et le Vanuatu en tant que nouveaux pays membres», portant ainsi le nombre de ceux-ci à 194.

    L'Organisation internationale de police criminelle, qui siège à Lyon, a précisé que la majorité requise des deux tiers n'avait pas pu être atteinte pour la candidature du Kosovo et ce, pour la troisième fois depuis 2015.

    Face à cette décision, le Kosovo a exprimé «sa profonde déception», affirmant que son échec était dû à «la féroce campagne» de son voisin, la Serbie, selon le communiqué cité par Le Figaro.

    La province autonome serbe du Kosovo-Métochie a unilatéralement proclamé son indépendance en février 2008. En 2010, la Cour internationale de Justice (CIJ) a reconnu l'indépendance de la région. À l'heure actuelle, la république du Kosovo est reconnue par plus d'une centaine de pays, alors que des dizaines d'États, dont la Russie, la Chine, l'Inde, Israël, la Grèce ou l'Espagne, contestent son indépendance.

    En marge des récentes célébrations du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale à Paris, Vladimir Poutine a eu un bref entretien avec le dirigeant kosovar Hashim Thaci et a notamment fait état de la nécessité pour Pristina d'aboutir à un consensus avec Belgrade.

    Auparavant, la Grenade est devenue le neuvième État à avoir récemment révoqué sa reconnaissance de l'indépendance de la république autoproclamée du Kosovo.

    Lire aussi:

    Kosovo: l’Occident réclame que la Serbie cesse d’«irriter les Albanais»
    La Grenade, neuvième pays à révoquer sa reconnaissance du Kosovo
    Le Kremlin confirme que Poutine a eu un entretien avec le dirigeant kosovar à Paris
    Tags:
    consensus, refus, adhésion, 100ème anniversaire de l'armistice, Première Guerre mondiale, Interpol, Cour internationale de justice (CIJ), Le Figaro, Hashim Thaçi, Vladimir Poutine, Pristina, Belgrade, Espagne, Grèce, Israël, Inde, Chine, Russie, Serbie, Vanuatu, Lyon, Kosovo, îles Kiribati, Dubaï
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik