International
URL courte
778
S'abonner

Des terroristes ont attaqué un camp de foreurs situé dans le sud-est du Niger, tuant au moins huit personnes dont sept salariés de la société française Foraco, d'après cette société. L'attaque a fait au moins huit morts.

Au moins huit personnes ont été tuées et cinq autres blessées dont deux grièvement lors d'une attaque lancée mercredi soir par des hommes armés contre un camp de repos de la société de forage française Foraco installé dans le village nigérien de Toumour, non loin de la frontière avec le Nigéria, a annoncé Foraco qui se présente comme le troisième foreur minier au monde.

«La nuit dernière à 2 heures du matin heure locale, un groupe de terroristes a attaqué le bâtiment où se reposait une équipe de foreurs et techniciens de Foraco dans le village de Toumour, au sud est du Niger. Les assaillants ont ouvert le feu sur le personnel qui dormait», a indiqué l'entreprise dans son communiqué cité par l'agence France-Presse.

Selon la société marseillaise, sept de ses salariés, ainsi qu'un fonctionnaire du ministère nigérien de l'Hydraulique et de l'assainissement ont trouvé la mort dans cette attaque.

Foraco est actuellement en train de forer deux puits d'eau profonde pour le compte du ministère de l'Hydraulique afin d'améliorer les conditions de vie dans un camp de réfugiés installé dans cette région très reculée du Niger, note Foraco dans le communiqué.

L'attaque a été confirmée par le ministre nigérien de la Défense Kalla Moutari.

Les autorités attribuent l'attaque à Boko Haram, d'après RFI. La région où l'attaque a eu lieu est en proie aux troubles liés à la proximité de ce groupe terroriste.

La société Foraco a indiqué qu'elle coopérait avec les autorités nigériennes pour évacuer les blessés vers l'hôpital de Diffa, et qu'elle avait mis en place une cellule de soutien psychologique.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Tags:
blessés, attaque, forage, morts, Foraco, Boko Haram, Kalla Moutari, Nigeria, Toumour, Niger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook