Ecoutez Radio Sputnik
    Carlos Ghosn

    Nissan: le conseil d'administration aurait révoqué Carlos Ghosn

    © REUTERS / Steve Marcus
    International
    URL courte
    15133

    Carlos Ghosn, président du conseil d'administration de Nissan, ex-PDG de Nissan et PDG du groupe Renault, arrêté au Japon pour des soupçons de fraude, a été démis de ses fonctions par le conseil d'administration du géant japonais, indiquent des médias nippons.

    Le conseil d'administration du géant nippon de l'automobile Nissan a voté jeudi soir (heure locale) la révocation de Carlos Ghosn de son poste de président, deux jours après son arrestation à Tokyo pour des malversations présumées, a annoncé la chaîne de télévision publique japonaise NHK se référant à des sources informées.

    La résolution démettant M.Ghosn de la présidence du conseil d'administration a été adoptée à l'unanimité, a précisé la chaîne. Selon les sources, le vote à la majorité simple s'est déroulé à bulletin secret.

    Selon des médias locaux, c'est le chef de la direction de l'entreprise Hiroto Saikawa qui pourrait prendre la tête du conseil d'administration, à titre temporaire ou permanent.

    En même temps, le groupe Nikkei a annoncé la révocation de son PDG Greg Kelly interpellé le même jour que Carlos Ghosn et accusé de dissimulation de revenus.

    L'homme d'affaires libano-brésilo-français Carlos Ghosn et patron de l'empire automobile Renault-Nissan-Mitsubishi a été accusé au Japon d'avoir sous-évalué sa rémunération à en juger par des rapports financiers. Il a été arrêté à Tokyo sur des soupçons de fraude fiscale pour quelque cinq milliards de yens, soit environ 38,8 millions d'euros, depuis 2011.

    Renault a d'ores et déjà annoncé que son conseil d'administration se réunirait «au plus vite», tout en précisant être «dans l'attente d'informations précises».

    Lire aussi:

    L’affaire Ghosn montre que le Japon est un État «où la corruption ne reste pas impunie»
    Carlos Ghosn inculpé pour dissimulation de revenus sur cinq ans
    Après la chute de Carlos Ghosn, Nissan veut réexaminer son alliance avec Renault
    Tags:
    fraude, arrestation, licenciement, fraude fiscale, Renault-Nissan, Carlos Ghosn, Japon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik