International
URL courte
12156
S'abonner

À Alep, des dizaines de civils ont été intoxiqués dans une attaque que des terroristes ont menée avec des obus au chlore, rapportent les médias locaux, citant une source dans le commandement de la police de cette ville syrienne.

Des terroristes auraient attaqué avec des obus au chlore le quartier d’al-Khalidiah à Alep faisant au moins 38 blessés parmi les civils, rapporte l’agence Sana se référant à une source dans le commandement de la police de la ville.  Selon l'interlocuteur de Sana, les personnes blessées ont été hospitalisés.

Des extrémistes, dont les positions se trouvent dans la banlieue d'Alep, pilonnent régulièrement les quartiers périphériques et le centre de la ville avec des mortiers et des roquettes artisanales. Ces attaques font des victimes parmi les militaires ainsi que parmi les civils, comme le confirment les rapports du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

En outre, comme l'a indiqué le Télévision d'État syrienne, des terroristes ont également attaqué le quartier d'al-Zahra et la rue du Nil.

Pendant ce temps, le chef du Département de la santé de la ville évoque le nombre de 50 personnes intoxiquées.

Cité par Ikhbariya, le gouverneur d'Alep, Hussein Diab, a commenté les informations sur cette attaque, indiquant qu'elle prouvait que les extrémistes avaient à leur disposition des substances chimiques.

L'armée syrienne a riposté, frappant des positions des extrémistes et causant d'importantes pertes dans leurs rangs, informe une source militaire syrienne.

 

Lire aussi:

Explosions des «fermes» à batteries lithium-ion, scénario catastrophe pour le monde?
Projet de loi sanitaire devant le Conseil constitutionnel, ce qui pourrait tout faire capoter
«Arrêtez d’emmerder les Français!»: les feux de cheminée dans le collimateur de Barbara Pompili
Macron «emprisonné» par des colliers de fleurs en Polynésie, puis détourné sur les réseaux sociaux – images
Tags:
attaque, civils, blessés, chlore, terrorisme, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook