Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Moscou: les terroristes prévoyaient une nouvelle frappe aux substances chimiques à Alep

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    5118

    La reconnaissance russe a mis en évidence des signes qui montrent la préparation des terroristes en Syrie pour une nouvelle utilisation de munitions aux substances chimiques, a déclaré dimanche le porte-parole de la Défense russe, Igor Konachenkov.

    Le porte-parole de la Défense russe, Igor Konachenkov, a fait savoir que la reconnaissance russe avait découvert dans la zone démilitarisée d'Idlib des armes aux substances chimiques avec lesquelles les terroristes ont frappé Alep samedi soir. En outre, les terroristes se préparaient à une frappe de plus aux substances chimiques contre la ville syrienne d'Alep, a-t-il souligné.

    «Dans la zone démilitarisée d'Idlib, la reconnaissance russe en Syrie a découvert des armes avec lesquelles les membres des groupes armés illicites ont frappé aux substances toxiques la ville d'Alep et a en outre mis en évidence des signes montrant la préparation d'une nouvelle utilisation de ces armes», a déclaré Konachenkov.

    Comme cela a été indiqué, toutes les positions terroristes d'où est provenu samedi soir le pilonnage d'Alep avec des obus au gaz toxique ont été frappées par l'aviation russe.

    L'agence de presse syrienne Sana a annoncé le 24 novembre dans la soirée que des terroristes avaient attaqué le quartier d'al-Khalidiah, à Alep. Le ministère russe de la Défense a, de son côté, fait savoir que le pilonnage avait fait 46 intoxiqués, dont huit enfants. Selon ses estimations provisoires, les obus ont été chargés de chlore. Un nouveau bilan évoqué ce dimanche par Sana fait état de 107 blessés.

    Lire aussi:

    Moscou a des preuves irréfutables de l’emploi d’armes chimiques par les terroristes à Alep
    Armes chimiques à Alep: Moscou appelle la communauté internationale à réagir
    Attaque chimique à Alep: l’aviation russe riposte sur les positions terroristes
    Tags:
    armes, Alep, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik