Ecoutez Radio Sputnik
    Alep, image d'illustration

    Attaque chimique à Alep: l’aviation russe riposte sur les positions terroristes

    © REUTERS / Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    161060

    Après que le renseignement militaire a découvert, dans le nord de la zone démilitarisée d'Idlib, le matériel avec lequel avait été réalisée l’attaque chimique contre Alep, l’aviation russe a mené un raid aérien contre les positions terroristes.

    L'aviation russe a frappé les positions terroristes d'où est provenu samedi soir le pilonnage d'Alep à base d'obus au gaz toxique, a annoncé le ministère russe de la Défense, par la voix de son porte-parole Igor Konachenkov.

    Ce raid est intervenu après que le renseignement militaire a découvert, dans le nord de la zone démilitarisée d'Idlib, le matériel avec lequel avait été réalisée cette attaque qui a fait 107 blessés, selon le bilan évoqué par l'agence de presse syrienne Sana.

    «Toutes les cibles terroristes ont été détruites à la suite des frappes. La partie turque avait été prévenue du raid par avance via la ligne spéciale de communication», a indiqué M.Konachenkov.

    Selon Sana, trois quartiers d'Alep ont été visés par des tirs d'obus contenant un gaz toxique. D'après les informations préliminaires évoquées par le ministère russe de la Défense, il s'agissait du chlore.

    Le porte-parole du ministère a plus tôt précisé que les tirs d'artillerie provenaient d'un secteur aux mains des djihadistes de l'ex-front Al-Nosra* dans la zone de désescalade instaurée dans la province d'Idlib.

    Des militaires issus des troupes russes de la protection radio, chimique et biologique, déployés en Syrie, ont été dépêchés sur les lieux de l'attaque. Moscou envisage de discuter de l'attaque avec des autorités turques, qui sont garantes du respect du cessez-le-feu dans la zone de désescalade.

    Par le passé, Moscou a, à plusieurs reprises, mis en garde contre les provocations avec des armes chimiques préparées par les radicaux dans la zone de désescalade d'Idlib, qui s'étend sur les parties nord-ouest du gouvernorat d'Alep.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Syrie: des images des victimes de l’attaque chimique d’Alep
    Damas réagit à la suite de l’attaque chimique perpétrée par des terroristes à Alep
    Des témoins de l’attaque chimique à Alep s’expriment
    Tags:
    zone de désescalade, attaque chimique, frappe aérienne, Alep, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik