Ecoutez Radio Sputnik
    Force de l'Union européenne (EUFOR)

    La poursuite des pressions US sur l’UE pourrait conforter l’idée d’une armée européenne

    © AP Photo / Amel Emric
    International
    URL courte
    186

    L’idée d’une «vraie armée européenne», prônée par Emmanuel Macron alors que l’Europe est confrontée, selon lui, à une multitude de tentatives d’ingérence dans ses processus intérieurs et son cyberespace, a été commentée pour Sputnik par Ali Sahin, député du Parti de la justice et du développement (AKP, au pouvoir) au parlement turc.

    L'idée du Président français de créer une armée européenne reflète ce processus de transformation qui se déroule aujourd'hui dans le monde, a déclaré à Sputnik Ali Sahin, membre de la commission des affaires étrangères au parlement turc.

    «On assiste à présent à la formation de nouveaux centres de force régionaux. Les États-Unis, l'Europe et l'Asie ne sont plus les mêmes qu'autrefois», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, l'idée d'une armée européenne a été formulée car le monde a revêtu de nouveaux contours, tant économiques que politiques, de nouveaux centres de force géographiques se sont formés et de nouvelles forces régionales et mondiales, telles que la Chine, l'Inde et la Turquie, se sont affirmées.

    «Par ailleurs, ces derniers temps, les États-Unis se sont éloignés de l'Europe par leur politique dure en matière de sécurité, par leur usage de l'Otan et du dollar à titre d'instrument de force et de pression économique sur les pays européens. […] Cette situation pousse naturellement l'Europe à des démarches visant à garantir sa propre sécurité», a expliqué l'homme politique.

    Et d'ajouter que la sécurité de l'Europe était inséparable de la Turquie, partie intégrante de l'Europe sur le plan historique et culturel.

    «Par conséquent, l'idée d'une armée européenne ne peut être considérée sans la Turquie. […] Si l'Europe ne se sent pas en sécurité au sein de l'Otan, et que les États-Unis poursuivent leur pression, cette idée sera sans doute confortée. En ce qui me concerne, je pense qu'elle sera réalisée dans un proche avenir», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Le Pen abonde dans le sens de Trump qui critique l’idée d’une armée européenne
    Ambassadeur suisse: «l’Europe sans la Russie n’est pas l’Europe»
    Après Trump, le Département d’État livre sa vision d’une «armée européenne»
    Tags:
    dollar US, pressions, transformation, sécurité, armée, OTAN, Union européenne (UE), Parlement turc, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Emmanuel Macron, Ali Sahin, Asie, Inde, Chine, Turquie, États-Unis, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik