Ecoutez Radio Sputnik
    Le détroit de Kertch fermé pour les bateaux civils à des fins de sécurité

    FSB: trois navires ukrainiens ayant violé la frontière russe arraisonnés en mer Noire

    © Sputnik . Andreï Krylov
    International
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    4916710

    Trois navires ukrainiens ayant violé dimanche matin la frontière russe ont été arraisonnés en mer Noire, les gardes-côtes ont eu recours aux armes, d'après le Service fédéral russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés et ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

    Les vedettes blindées d'artillerie de la Marine ukrainienne Berdiansk et Nikopol et le remorqueur Iany Kapu ayant violé dimanche matin la frontière russe ont été arraisonnés en mer Noire, a annoncé dimanche le Service fédéral russe de sécurité (FSB).

    «Nous avons dû avoir recours aux armes pour obliger les navires militaires ukrainiens à s'arrêter. Les trois navires de la Marine ukrainienne ont été arraisonnés dans les eaux territoriales russes, en mer Noire. Trois militaires ukrainiens blessés ont reçu des soins médicaux, leur pronostic vital n'est pas engagé», a indiqué le FSB dans un communiqué.

    Trois navires ukrainiens qui ont violé l’espace maritime russe près de la Crimée
    © Photo. Le département des frontières du FSB en République de Crimée
    Selon le FSB, les navires qui avaient violé la frontière russe dimanche matin, avaient entrepris à 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris) une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes.

    «L'Ukraine connaît les règles de passage des navires militaires par les eaux territoriales russes et le chenal Kertch-Enikal. Ses navires ont respecté ces règles par le passé», a souligné le centre de presse du FSB.

    La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État.

    Le chef du Conseil de sécurité et de défense nationale d'Ukraine (SNBO), Alexandre Tourtchinov, a qualifié l'arraisonnement des navires ukrainiens par la Russie d'acte d'agression militaire et a évoqué l'entrée en vigueur de la loi martiale, d'après le site 112 Ukraine.

    La Russie a sollicité une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu, consécutive à la situation qui s'est créée dimanche.

    Des navires ukrainiens qui ont violé l’espace maritime russe près de la Crimée
    © Photo. Le département des frontières du FSB en République de Crimée
    Plus tôt, le FSB a annoncé que les trois navires militaires ukrainiens, qui avaient quitté Berdiansk pour se diriger vers le détroit de Kertch, avaient fait demi-tour et retournaient à Berdiansk. Le FSB a promis de publier prochainement des preuves irréfutables de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.

    D'après le service de presse du FSB pour la Crimée, trois navires de la Marine ukrainienne ont illégalement franchi la frontière russe le dimanche 25 novembre, en violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Les bâtiments ont effectué des manœuvres dangereuses et ne se sont pas soumis aux exigences légitimes des vedettes des gardes-côtes russes et de la Flotte russe de la mer Noire. La Russie a fermé dans la journée le détroit de Kertch pour les bateaux civils à des fins de sécurité.

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    Un député belge rejoint la position de la Russie sur l’incident dans le détroit de Kertch
    Les eaux violées par l'Ukraine étaient russes avant le rattachement de la Crimée (FSB)
    Kiev a «joué un mauvais tour» à ses marins, selon ce général ukrainien
    Tags:
    Yany Kapu, arraisonnement, Berdiansk (vedette blindée), Nikopol (vedette blindée), Conseil de sécurité et de défense nationale (SNBO), FSB, Alexandre Tourtchinov, chenal Kertch-Enikal, détroit de Kertch, mer Noire, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik