International
URL courte
16348
S'abonner

Soutenue par le Président Piotr Porochenko, la décision du SNBO d'introduire la loi martiale en Ukraine sera soumise lundi à la Rada suprême (parlement monocaméral). Si approuvée, elle entrera en vigueur pour une durée de 60 jours.

Le Conseil de défense et de sécurité nationale de l'Ukraine (SNBO) a décidé ce lundi d’introduire la loi martiale dans le pays pour une durée de 60 jours. La décision doit être approuvée par le parlement.

Plus tôt, la proposition avait été soutenue par le Président du pays, Piotr Porochenko.

Ce dernier a précisé que l’introduction de la loi martiale ne signifiait pas que Kiev mènerait des offensives et ne se répercuterait pas sur la situation dans le Donbass.

Le président de la Rada suprême, Andreï Parouby, a informé par la suite sur son compte Facebook qu’en application de la décision du SNBO et de la demande du chef d'État, il convoquait une réunion extraordinaire du parlement qui se tiendrait lundi à 15h00 (heure de Paris).

Toujours lors de la réunion avec le SNBO, Piotr Porochenko a déclaré qu'à la lumière de l'intention d'introduire la loi martiale et dans le contexte de la situation dans la mer d'Azov, il envisageait de s'entretenir lundi avec le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. 

Provocation de la Marine ukrainienne

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé le matin du 26 novembre la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des gardes-côtes russes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les gardes-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service fédéral russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État. À sa demande, le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira ce lundi à 17h, heure de Paris.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
loi martiale, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook