Ecoutez Radio Sputnik
    Sécheresse

    Un ministre afghan à Sputnik: 20 des 30 provinces sont frappées par une sécheresse inédite

    © Sputnik . Boris Kavashkin
    International
    URL courte
    1110

    Meurtri par un interminable conflit, l'Afghanistan connaît actuellement sa pire sécheresse depuis des décennies. Le déficit extrême des précipitations a considérablement réduit le volume des récoltes, provoqué des pénuries de fourrages et d’eau potable, entraîné l’exode des populations rurales. Un ministre afghan se livre à Sputnik.

    Les habitants de 20 des 30 provinces afghanes, situées pour la plupart dans le nord et le centre du pays, sont touchés par une terrible sécheresse et en souffrent cruellement, a raconté lors d'un entretien accordé en exclusivité à Sputnik Najib Aqa Fahim, ministre afghan de la Gestion des catastrophes naturelles.

    séisme
    © AFP 2018 Richter magnitude scale

    «Nous sommes au plus fort de la sécheresse. 20 des 30 provinces, essentiellement dans le nord et le centre du pays, sont touchées. […] Le gouvernement afghan a débloqué 92.000 tonnes de blé des réserves d'État pour subvenir d'urgence aux besoins des sinistrés», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'il ne fallait pas négliger non plus le risque accru de différentes maladies lors de la sécheresse.

    «Il s'agit notamment de dispenser à temps des soins indispensables. Nous y avons pensé, en accordant notamment une assistance médicale aux personnes contraintes de quitter leurs foyers en raison de la sécheresse. On les a placées dans des camps provisoires, en les approvisionnant en eau, nourriture et produits de première nécessité», a poursuivi le ministre.

    Selon ce dernier, cela se fait en coordination avec les ONG travaillant en Afghanistan.

    D'après les Nations unies, au moins trois millions d'Afghans sont à présent en situation d'urgence alimentaire absolue. Selon les mêmes prévisions, dix millions de personnes, soit un quart de la population de l'Afghanistan, risquent de se retrouver dans une situation identique l'année prochaine.

    Depuis le début de l'année, près de 300.000 Afghans ont quitté leurs foyers et leurs champs dans lesquels plus rien ne pousse faute de pluie. Des millions de personnes sont menacés par la famine, signale l'Onu. Beaucoup vivent dans des abris de fortune et dépendent entièrement de l'aide internationale.

    Lire aussi:

    L'Afghanistan a besoin des avions russes modernes, pas «de la ferraille américaine»
    La sécheresse étouffe le monde
    Affrontements à la frontière pakistano-afghane: des morts et des blessés
    Tags:
    ONG, ministre, malades, aide, nourriture, eau, famine, pénuries, exode, sècheresse, ministère afghan de la Gestion des catastrophes naturelles, Sputnik, ONU, Najib Aqa Fahim, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik