Ecoutez Radio Sputnik
    Jérusalem

    Possible transfert de l'ambassade à Jérusalem: les Juifs et les Arabes du Brésil divisés

    © AFP 2018 AHMAD GHARABLI
    International
    URL courte
    10121

    La semaine dernière, Eduardo Bolsonaro, fils du Président brésilien élu, a confirmé devant les journalistes à l’issue de sa rencontre à Washington avec Jared Kushner, gendre du Président américain, que l’ambassade de son pays serait installée à Jérusalem. Sputnik en a discuté avec des représentants des communautés juive et arabe du Brésil.

    Quant à l'élection de Jair Bolsonaro au poste de Président, la communauté juive, tout d'ailleurs comme l'ensemble de la société brésilienne, s'est divisée en deux camps, mais a en revanche accueilli favorablement la décision de transférer l'ambassade du Brésil en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, a déclaré à Sputnik Samuel Feldberg, politologue diplômé de l'université de Tel Aviv qui travaille actuellement à l'université de Sao Paulo (USP).

    «Somme toute, la communauté juive approuve le soutien accordé à Israël. […] Il y a ceux qui estiment, comme les États-Unis, que le transfert de l'ambassade est tout à fait justifié. Jérusalem est la capitale d'Israël, bien que depuis la création de l'État hébreu cette ville fasse l'objet d'un contentieux juridique et soit à présent divisée conformément à une résolution des Nations unies», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'on observait toutefois une sorte d'«éclatement» au sein de la communauté juive du Brésil à cause de certaines prises de position du Président élu.

    Par contre, la communauté arabe du Brésil n'a pas salué la décision sur le transfert de l'ambassade du pays en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, a indiqué à Sputnik Rasheed Abou-Alsamh, journaliste saoudien, naturalisé Américain.

    «Cette nouvelle a été mal accueillie, le statut juridique de la ville n'ayant pas été défini. On sait aussi que l'Onu a plus d'une fois déclaré que cette question devrait faire partie d'un accord entre Palestiniens et Israéliens», a expliqué le journaliste.

    Selon ce dernier, les Arabes veulent que Jérusalem soit ouverte pour tous les peuples considérant cette ville comme sacrée.

    «Je pense que dans le meilleur des cas, la plupart des Arabes voudraient que Jérusalem reste une ville internationale accessible pour tous — les juifs, les musulmans et les chrétiens. Qu'elle ne soit pas fermée, qu'elle n'appartienne pas uniquement à Israël ou aux seuls Palestiniens», a précisé l'interlocuteur de Sputnik.

    Il a constaté que, comme la communauté juive, la communauté arabe était divisée sur les idées du Président élu, mais à la différence des Juifs brésiliens, les Arabes désapprouvaient le rapprochement du Brésil avec Israël.

    Après avoir été élu, Jair Bolsonaro avait annoncé qu'il comptait honorer sa promesse et déplacer l'ambassade du Brésil à Jérusalem.

    «Israël est un État souverain et nous devons pleinement respecter cela. Comme tous les autres pays, il a le droit de choisir sa capitale», avait-il alors déclaré.

    Le 2 novembre, Jair Bolsonaro, souvent surnommé le «Trump des Tropiques» à cause de ses idées politiques, a annoncé sur son compte Twitter sa décision de transférer l'ambassade du Brésil en Israël de Tel Aviv à Jérusalem.

    En décembre 2017, Donald Trump avait rompu avec ses prédécesseurs, reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'État hébreu, et le 14 mai dernier, l'ambassade américaine a déménagé de Tel Aviv à Jérusalem. Dans la foulée des États-Unis, plusieurs pays d'Amérique latine ont annoncé eux aussi le transfert de leurs missions diplomatiques. Le Paraguay a même suivi l'exemple avant de décider quelques mois plus tard le retour de sa représentation diplomatique à Tel Aviv.

    Lire aussi:

    Zeman sur le transfert de l'ambassade à Jérusalem: «je suis le meilleur ami d'Israël»
    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    Les USA annoncent la date du transfert de leur ambassade à Jérusalem
    Tags:
    transfert, ambassade, Juifs, Sputnik, université de Sao Paulo (USP), Université de Tel Aviv, Jared Kushner, Jair Bolsonaro, Rasheed Abou-Alsamh, Samuel Feldberg, Eduardo Bolsonaro, États-Unis, Israël, Jérusalem, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik