Ecoutez Radio Sputnik
    Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei

    Une cadre de Huawei arrêtée au Canada: aucune «intervention politique» selon Trudeau

    © AP Photo / Ng Han Guan
    International
    URL courte
    19141

    Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré que son gouvernement n'était pas impliqué dans l'arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière du groupe chinois Huawei, à la demande des États-Unis.

    L’arrestation par les autorités canadiennes de la directrice financière de Huawei Technologies, numéro deux mondial des smartphones, à la demande des États-Unis, n’est pas le résultat d’une intervention politique, a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

    «On a été avisé du processus judiciaire quelques jours avant que l'arrestation soit faite», a indiqué M.Trudeau devant les journalistes réunis à Montréal.

    Meng Wanzhou, 46 ans, directrice financière de Huawei et fille du fondateur et directeur général du groupe, Ren Zhengfei, a été arrêtée le 1er décembre à l’aéroport de Vancouver. Son interpellation a été confirmée mercredi. Les États-Unis demandent son extradition dans le cadre de l’affaire sur le non-respect par Huawei des sanctions américaines contre l’Iran.

    Le groupe Huawei a pour sa part déclaré que peu d'informations lui avaient été fournies concernant les accusations portées contre Mme Meng. Dans un communiqué, l'équipementier des télécoms a ajouté «n'être au courant d'aucun agissement répréhensible» de la part de sa directrice financière.

    La nouvelle a frappé les marchés boursiers déjà nerveux, puisque cette arrestation intervient quelques jours après l'annonce d'une trêve dans la guerre commerciale sino-américaine. 

    À la question de savoir s’il a contacté le Premier ministre chinois ou à l'ambassadeur de Chine au Canada, M.Trudeau a répondu par la négative.

    L'ambassade de Chine a déclaré mercredi soir qu’elle s’opposait fermement à ce qu'elle appelait une arrestation injustifiée. Le ministère chinois des Affaires étrangères a réclamé jeudi la libération immédiate de Meng Wanzhou et le «respect de ses droits et intérêts légitimes».

    Lire aussi:

    L'ambassadeur du Canada en Chine convoqué après l'arrestation d'une cadre de Huawei
    La directrice financière de Huawei relâchée sous caution
    Boycott en représailles: des sociétés chinoises soutiennent Huawei contre les produits US
    Tags:
    arrestation, Huawei, Meng Wanzhou, Justin Trudeau, Montréal, Vancouver, États-Unis, Chine, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik