Ecoutez Radio Sputnik
    Deir ez-Zor

    Deir ez-Zor: une frappe de la coalition US sur la ville de Hadjin aurait fait 8 morts

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    5119

    La télévision syrienne a annoncé qu'au moins huit personnes avaient trouvé la mort dans un bombardement de la coalition dirigée par les États-Unis sur la ville de Hadjin, dans le gouvernorat de Deir ez-Zor.

    Des frappes de la coalition internationale sous le commandement des États-Unis ont tué huit civils à Hadjin, dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, a annoncé vendredi la chaîne de télévision syrienne Al-Ikhbariya se référant à des sources locales. Les huit victimes étaient membres d'une même famille, est-il précisé.

    Les médias syriens font presque quotidiennement état de civils tués ou blessés dans les frappes de la coalition internationale dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Ils signalent également que la coalition sous commandement américain a utilisé à plusieurs reprises du phosphore blanc dans ses bombardements.

    Ainsi, le 5 décembre, au moins cinq personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans un bombardement de la coalition contre cette ville du gouvernorat, selon la télévision syrienne.

    Les autorités syriennes ont appelé les Nations unies à prendre des mesures appropriées contre les responsables et à faire cesser la présence illégale de la coalition en Syrie. Le Pentagone a déclaré que la coalition ne communiquait pas sur les munitions employées en Syrie, mais que celles-ci étaient conformes au droit international.

    Lire aussi:

    Un homme armé d’un couteau commet une agression à Villejuif, il aurait crié «Allahu Akbar»
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Une explosion vise un car de touristes près des pyramides en Égypte (photos)
    Tags:
    bombardement, victimes civiles, frappe aérienne, victimes, coalition anti-Daech, Hajin, Deir ez-Zor, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik