Ecoutez Radio Sputnik
    Ri Chun-hee

    Purges à la télévision? Kim Jong-un aurait renvoyé la célèbre présentatrice en rose

    © AFP 2018 Handout / North Korean TV
    International
    URL courte
    861

    La célèbre présentatrice septuagénaire de la télévision nord-coréenne Ri Chun-Hee, celle qu'on mobilisait pour les grands événements, n’apparaît plus sur le petit écran. Selon des médias, il s’agirait d’une tentative de Kim Jong-un pour être en phase avec les tendances des temps modernes.

    Surnommée la «présentatrice en pleurs», pour son style de présentation théâtral, et la «dame en rose», pour sa tenue traditionnelle rose et noire, Ri Chun-Hee, 75 ans, n’annonce plus les événements nationaux importants à la télévision nord-coréenne.

    Ri Chun-Hee est restée plus de quarante ans à l'antenne, survivant aux purges et rétrogradations de plusieurs de ses collègues, son travail ayant toujours été hautement apprécié par les chefs d’État nord-coréens. 

    En 1994, Ri Chun-hee était là, en noir et en pleurs, pour annoncer la mort de Kim II-sung. En 2011, elle a annoncé, la voix tremblante, le décès de Kim Jong-il, fils et successeur de Kim Il-sung. 

    Officiellement retraitée depuis 2012, cette septuagénaire reprenait du service lors des événements importants. 

    En 2017, la présentatrice favorite de la Corée du Nord est notamment sortie de sa retraite pour annoncer d’un ton martial que Pyongyang avait lancé un missile balistique intercontinental et qu’il était en possession de la bombe H.

    Selon ABC News, la disparition de la présentatrice du petit écran pourrait s’expliquer par le désir de Kim Jong-un de moderniser le pays. La télévision nord-coréenne a déjà présenté de nombreuses émissions au style similaire à celui des présentations occidentales. 

    «Le mot d’ordre de la nouvelle époque de Kim Jong-un est d’être en phase avec les nouvelles tendances. On peut affirmer que des changements s’opèrent aussi à la télévision», estime Kang Dong-wan, expert de la culture nord-coréenne et professeur à l’Université Dong-A de Busan, en Corée du Sud, cité par ABC News. 

    À présent, les journalistes nord-coréens parlent d’un ton décontracté, portent des vêtements modernes au lieu des tenues traditionnelles, utilisent plus de gestes de la main et d'expressions faciales qu'auparavant. 

    En septembre, la télévision nord-coréenne s’est en outre dotée d’un nouveau studio hautement technologique. Ses émissions ne sont plus consacrées uniquement aux chefs d’État ou à la promotion des idées communistes, elles parlent de plus en plus souvent de gens simples: des ouvrières d’une usine de cosmétiques, des étudiants qui montrent leurs nouveaux portables ou des salariés d’une pizzeria.

    Lire aussi:

    La voix de Kim Jong-un trahirait une maladie grave
    Ces secrets de Kim Jong-il passés sous silence en Corée du Nord
    Quid d’un sommet Russie-Corée du Nord? Le Kremlin lève le voile
    Tags:
    présentateur de télévision, télévision, KCTV, Ri Chun-hee, Kim Jong-un, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik