Ecoutez Radio Sputnik
    Bundestag, Allemagne

    La nouvelle présidente de la CDU compte passer au crible la politique migratoire de Merkel

    CC BY 2.0 / Andy Hay / Reichstag, Berlin
    International
    URL courte
    3120

    La nouvelle présidente de la CDU allemande, Annegret Kramp-Karrenbauer, n’envisage pas de souscrire entièrement à la politique adoptée auparavant par Angela Merkel. En outre, elle compte tenir tête à la chancelière, si cela se révèle être bénéfique pour le parti.

    Annegret Kramp-Karrenbauer envisage de favoriser des initiatives en matière de politique migratoire et de sécurité dès le début de l'année prochaine, relate le journal Zeit Online.

    «En plus de la séance de clôture du comité directeur fédéral nouvellement élu qui aura lieu en janvier prochain, j'envisage de convoquer un atelier-débat pour discuter des migrations et de la sécurité avec des experts, aussi bien avec des opposants à la politique d'immigration que des réfugiés», a-t-elle indiqué au journal Bild am Sonntag.

    Dans une interview accordée le 8 décembre à la chaîne ARD, Mme Kramp-Karrenbauer a tenu à souligner qu'elle n'envisageait pas de poursuivre la politique d'Angela Merkel sur tous les points. Ainsi, poursuit le journal Die Welt, la nouvelle présidente de la CDU est prête à tenir tête à la chancelière, «si cela est nécessaire dans l'intérêt du parti». Ce qui va bien doit continuer, mais «là où il faut changer quelque chose, nous allons le changer», a-t-elle assuré.

    Annegret Kramp-Karrenbauer est surnommée le plus souvent par ses initiales «AKK», mais aussi par ses détracteurs «Merkel 2», «Merkel bis» voire un peu dédaigneusement «Mini-Merkel», en raison de sa fidélité à la chancelière, qu'elle remplace à ce poste.

    Elle va désormais avoir fort à faire pour maintenir la cohésion des démocrates-chrétiens de la CDU, après n'avoir été élue à la tête du mouvement qu'avec une courte majorité à 51,7%, face à un opposant au cap centriste de la chancelière, Friedrich Merz, qui lui prônait un virage à droite. Mme Kramp-Karrenbauer a exclu de repositionner le mouvement du centre vers la droite dure, dans l'espoir de récupérer les électeurs conservateurs tombés dans l'escarcelle de l'extrême droite. Pour elle, il est plus pertinent d'«élargir le centre», d'autant plus que le parti perd aussi des voix en direction des écologistes.

    Lire aussi:

    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    migrants, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Annegret Kramp-Karrenbauer, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik