Ecoutez Radio Sputnik
    Avenue Habib Bourguiba à Tunis

    Tunisie: une importante quantité de produit chimique dangereux saisie par la police

    CC0 / Pixabay/12019
    International
    URL courte
    170

    La Brigade du département de contrôle des explosifs, des matières dangereuses et des accidents de la Garde nationale tunisienne a réussi à démanteler un réseau de trafiquants qui avait en sa possession 264 litres d’un produit chimique dangereux.

    Une quantité importante d'un produit chimique dangereux a été saisie par la police tunisienne, a signalé ce mardi 11 décembre le site d'information tunisien Kapitalis, citant Houssem Eddine Jebabli, le porte-parole de la Garde nationale.

    Dans sa déclaration au média, le responsable a indiqué que la Brigade du département de contrôle des explosifs, des matières dangereuses et des accidents de la Garde nationale avait réussi à mettre hors d'état de nuire «un réseau détenant, stockant et faisant le trafic d'un produit chimique dangereux en dehors des voies légales».

    Sans nommer exactement de quel produit s'agit-il, M.Jebabli a indiqué que les enquêteurs avaient saisi 264 litres de cette substance dangereuse qui était en la possession de ce réseau de trafiquants actif dans les gouvernorats de Tunis, de l'Ariana et de Ben Arous.

    Selon la même source, deux membres de ce réseau ont été arrêtés et mis en détention. Ils seront traduits devant la justice pour fabrication, stockage et vente de matières dangereuses.

    Tout en affirmant que l'enquête diligentée par la Garde nationale était toujours en cours, le responsable a souligné que les deux prévenus seraient également poursuivis pour falsification de documents.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    danger, produit chimique, saisie, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik