Ecoutez Radio Sputnik
    Un hélicoptère Ka-52 (image d'illustration)

    Les pilotes d’essai russes font part de leur expérience de combat en Syrie

    © Sputnik . Aleksandr Vilf
    International
    URL courte
    3340

    Des pilotes d’essai de l’armée russe testent des matériels et participent aux opérations militaires en Syrie, détruisant avec succès des cibles terroristes et protégeant leurs compagnons d’armes.

    Les pilotes d'essai de l'armée russe ne font pas que tester les nouveaux matériels, ils participent également aux opérations militaires, notamment en Syrie, comme le colonel Sergueï Demianenko, a raconté le journal Krasnaya Zvezda.

    Récemment, ils ont réalisé à bord d’hélicoptères Kamov Ka-52 Alligator une opération de destruction de matériels blindés dans le secteur de l’aérodrome T-4. Les frappes ont été effectuées dans les conditions d’un feu nourri de l’artillerie des radicaux, a indiqué l'édition.

    «Des missiles ont été lancés contre les véhicules blindés camouflés de Daech* à distance maximale. Les terroristes ont riposté avec un système de DCA installé sur un pickup. L’appareil charognard courait un danger et réalisant la situation, Sergueï Demianenko a effectué un virage et, sous un feu nourri, a attaqué et a détruit la cible», a noté le journal, citant des compagnons d'armes de Sergueï Demianenko.

    Pilote expérimenté, Sergueï Demianenko avait été l’un des premiers à tester les lunettes de vision nocturne à bord des hélicoptères Mil Mi-8, ainsi que le viseur de nuit à imagerie thermique, a rappelé la source.

    L'opération antiterroriste de la Russie en Syrie a été lancée le 30 septembre 2015. Le jour même, le Président syrien Bachar el-Assad avait adressé à Moscou une demande d'aide militaire. Vladimir Poutine a proposé au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) d'adopter un décret approuvant l'utilisation d'un contingent russe à l'étranger. La proposition présidentielle avait été soutenue à l'unanimité.

    Il y a exactement un an, le 11 décembre 2017, Vladimir Poutine avait visité la base aérienne russe de Hmeimim et proclamé la fin de l'opération militaire en Syrie et le début du retrait des troupes russes de ce pays. Dans le même temps, il a annoncé que Moscou garderait sa base à Hmeimim et son installation navale à Tartous.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

     

     

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    lutte antiterroriste, opération militaire, défense antiaérienne, contingent militaire, pilote, matériels de guerre, hélicoptères de combat, aérodrome de Hmeimim, Ka-52K, Daech, Vladimir Poutine, Bachar el-Assad, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik