Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes (image d'illustration)

    Les Gilets jaunes seraient dans le collimateur de Daech et d’Al-Qaïda

    © AFP 2019 ROMAIN LAFABREGUE
    International
    URL courte
    53363

    Pour les terroristes de Daech* et d'Al-Qaïda*, les manifestations des Gilets jaunes présentent «une cible privilégiée pour leurs attaques» et «un signe de faiblesse», a déclaré à Sputnik une experte en matière de terrorisme du Centre européen pour le renseignement stratégique et la sécurité (ESISC).

    Les groupes terroristes internationaux, comme Daech* et Al-Qaïda*, considèrent les manifestations des Gilets jaunes comme des cibles pour leurs attaques, a affirmé à Sputnik Ievguenia Gvozdeva, experte en matière de terrorisme du Centre européen pour le renseignement stratégique et la sécurité (ESISC).

    «Les déclarations propagandistes faites par Daech* et Al-Qaïda* au cours de ces quinze derniers jours prouvent qu'elles [ces organisations, ndlr] voient les manifestations des Gilets jaunes avant tout comme une cible privilégiée pour leurs attaques et non seulement comme une cible de “djihad intellectuel”», a-t-elle souligné.

    Une preuve en est fournie, selon Ievguenia Gvozdeva, par les récentes arrestations en France de deux islamistes radicaux soupçonnés de préparer un attentat contre une manifestation des Gilets jaunes à Paris.

    «La présence d'un mouvement de protestation aussi important est également considérée par les groupes terroristes comme un signe de faiblesse et de manque d'union de l'État français», a-t-elle affirmé.

    Face à l'augmentation des prix du carburant qui frappe surtout le diesel, de nombreux Français sont descendus dans les rues le 17 novembre 2018. La vague de mécontentement se poursuit toujours et est notamment suivie en Belgique. Les quatre mobilisations des Gilets jaunes en France ont régulièrement dégénéré en affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre et ont été marquées par de nombreux pillages, cassages, incendies, interpellations et violences extrêmes.

    Selon le ministère de l'Intérieur, la mobilisation est en net recul ce samedi dans toute la France, avec quelque 33.500 manifestants à la mi-journée contre 77.000 comptabilisés à la même heure samedi dernier. Dans la capitale, 2.200 participants à l'acte 5 des Gilets jaunes étaient recensés contre 10.000 le 8 décembre.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    terrorisme, incendie, pillage, émeutes, mobilisation, colère, carburant, manifestation, Al-Qaïda, Daech, Sputnik, Paris, Belgique, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik