International
URL courte
7010435
S'abonner

Si la Pologne est un «point lumineux» sur le Vieux continent, la France est son «homme malade», estime le ministre polonais des Affaires étrangères qui ajoute que les autorités françaises devraient mettre de l’ordre dans leur propre pays au lieu de chercher des coupables au-delà de ses frontières.

La France est «l’homme malade de l’Europe» qui tire vers le bas l’ensemble de la région, a-t-on appris de la bouche de Jacek Czaputowicz, chef de la diplomatie polonaise. 

«La France est l'homme malade de l'Europe, […] alors que la Pologne en est un point lumineux», a-t-il notamment lancé à l’antenne de Polsat News. 

Selon le ministre, il y a «quelque chose qui ne va pas» en France, ajoutant que la récente attaque terroriste de Strasbourg et le retrait des réformes par Emmanuel Macron le prouvent. 

Il estime que pour se défendre le Président français cherche des coupables de ce qui se passe dans son pays en dehors de ses frontières. 

«Il faut d'abord mettre de l'ordre dans son propre pays», a-t-il encore conseillé. 

Face à l'augmentation des prix du carburant qui frappe surtout le diesel, de nombreux Français sont descendus dans les rues le 17 novembre 2018. La vague de mécontentement se poursuit et est notamment suivie en Belgique. Les mobilisations des Gilets jaunes en France ont régulièrement dégénéré en affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre et ont été marquées par de nombreux pillages, cassages, incendies, interpellations et violences extrêmes.

Le 10 décembre, dans son adresse à la Nation en réponse aux mobilisations des Gilets jaunes à travers toute la France, le Président de la République a décrété l'«état d'urgence économique et sociale» et annoncé plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat. Bien que moins nombreux, les Gilets jaunes ont tenu un nouveau rassemblement samedi dernier. 

Lire aussi:

Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
problèmes, Jacek Czaputowicz, Emmanuel Macron, Strasbourg, Europe, Pologne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook