Ecoutez Radio Sputnik
    Un policier belge

    «Anti-Marrakech» à Bruxelles: des émeutiers attaquent des chevaux de la police (vidéo)

    © REUTERS / Christian Hartmann
    International
    URL courte
    Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)
    22615

    Lors de la manifestation «anti-Marrakech» qui a eu lieu dimanche dans la capitale belge et dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, un groupe d’émeutiers a attaqué des chevaux de la police fédérale montée.

    Diffusée par des médias belges, une séquence vidéo témoigne d'un épisode d'échauffourées entre forces de l'ordre et activistes de la manifestation de grande envergure «anti-Marrakech» qui s'est déroulée ce dimanche dans la capitale belge.

    Sur la vidéo, on peut voir un groupe de casseurs attaquer des chevaux de la police fédérale avant que les forces de l'ordre ne procèdent à la dispersion des émeutiers.

    Bruxelles a été ce dimanche le théâtre de deux manifestations antagonistes, initialement interdites puis autorisées: la marche contre le pacte de Marrakech, organisée par plusieurs associations de droite et d'extrême-droite flamandes comme KVHV, NSV, Schild & Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren, d'une part, et la mobilisation de quelque 1.000 manifestants, selon la police, qui dénoncent le racisme et militent pour la défense des réfugiés et des droits de l'Homme, de l'autre.

    Quelque 5.500 personnes ont participé à la manifestation contre le pacte de Marrakech. Dans l'après-midi, la tension est montée lorsque les manifestants se dirigeaient vers le bâtiment de la Commission européenne. Les forces de l'ordre ont été obligées d'utiliser des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Les vitres d'un immeuble ont été brisées, selon des témoins.

    Dossier:
    Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    chevaux, police, Marrakech, Bruxelles, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik