International
URL courte
391
S'abonner

Lors des débats à la Chambre des communes sur la décision de la Première ministre britannique de reporter un vote sur le Brexit, les caméras ont filmé le chef de l'opposition travailliste, visiblement en train de murmurer les mots «femme stupide» à l'adresse de Theresa May.

Theresa May, qui a proposé de reporter un vote sur le Brexit, a non seulement engendré un débat animé sur ce sujet, mais aurait aussi provoqué Jeremy Corbyn. Le chef de l'opposition travailliste a été filmé par des caméras installées dans la Chambre des communes en murmurant des mots lus sur ses lèvres et compris comme «femme stupide».

Les cris de «honte!» et «scandaleux!» ont émergé des bancs conservateurs, tandis que Theresa May a réagi en soulignant que «100 ans après l'obtention du droit de vote des femmes au Royaume-Uni, tout le monde dans cette Chambre devrait user d'un vocabulaire approprié en se référant à un de ses membres féminins», selon l'AFP.

Plus tard, Jeremy Corbyn a déclaré devant la Chambre des communes qu'il n'avait pas prononcé les mots «femme stupide», mais «gens stupides», en se référant aux députés de la Chambre qui ont comparé le Brexit à une pantomime.

«Le chef de Parti travailliste Jeremy Corbyn a réagi et déclaré aux députés «Je n'ai pas utilisé les mots "femme stupide" à l'adresse de la Première ministre ou de n'importe qui d'autre».

Auparavant, Jeremy Corbyn avait annoncé le dépôt d'une motion de censure contre la Première ministre britannique. Selon lui, c'est le «seul moyen» de contraindre Theresa May à organiser un vote sur le projet d'accord du Brexit au lieu de le reporter à la deuxième moitié du mois de janvier, selon Reuters.

Pourtant, ayant obtenu 200 voix sur les 317 députés du Parti conservateur, Theresa May a remporté le 12 décembre le vote de défiance voulu par son propre parti et a pu conserver son poste de Premier ministre britannique.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
débats, premier ministre, égalité, politique, femmes, Brexit, Chambre des communes (Royaume-Uni), Theresa May, Jeremy Corbyn, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook