Ecoutez Radio Sputnik
    Heurts entre police et manifestants à Barcelone, le 21 décembre 2018

    «Quelle république?»: heurts à Barcelone en marge d’une réunion du gouvernement espagnol

    © AFP 2019 JOSEP LAGO
    International
    URL courte
    205
    S'abonner

    La tenue d’une réunion du Conseil des ministres espagnol à Barcelone, sous haute protection policière, a été marquée par des heurts entre forces de l’ordre et manifestants indépendantistes catalans. Selon la police et les services médicaux, il y a eu 12 interpellations et plus de 60 blessés dont beaucoup de policiers.

    Plus de 60 personnes ont été blessées vendredi à Barcelone dans des heurts entre la police et les manifestants protestant contre l’organisation d’une réunion du gouvernement espagnol de Pedro Sanchez dans la métropole catalane, a annoncé le Système d'urgences médicales (SEM) de la généralité de Catalogne.

    «La SEM a aidé 62 personnes dont 57 pour des contusions. Huit personnes ont été hospitalisées, mais aucune d’entre elle ne souffre de blessures graves. Parmi les blessés, il y a 35 membres des Mossos d’Esquadra», la police régionale catalane, a indiqué la SEM sur Twitter.

    ​Le bilan précédent faisait état de 51 blessés.

    Douze personnes ont été interpellées dont dix à Barcelone et deux dans la municipalité de L’Ampolla, dans la province de Tarragone, a appris Sputnik au service de presse des Mossos d’Esquadra.

    ​​Des actions de protestation se sont tenues ce vendredi dans plusieurs quartiers de Barcelone et dans d’autres villes catalanes sur appel de plusieurs organisations indépendantistes catalanes dont l’Assemblée nationale catalane (ANC), organisatrice ces dernières années de mobilisations massives pour l'indépendance.

    Les indépendantistes se sont ainsi mobilisés contre la délocalisation à Barcelone d’une réunion du gouvernement espagnol qui se tient tous les vendredis à Madrid. Ils ont bloqué environ 25 routes en Catalogne.

    Des manifestants ont jeté des pierres, des pétards et de la peinture sur les policiers, ont renversé des poubelles et endommagé des feux de circulation. La police a riposté à coups de matraques et a tiré des balles en caoutchouc.

    ​Pendant une action à Barcelone, des journalistes ont filmé un dialogue entre un policier et un garde forestier catalan arrivé à la manifestation en uniforme pour soutenir les manifestants. À la question du policier de savoir pourquoi un garde forestier, lui aussi fonctionnaire, n’était pas du côté des forces de l’ordre mais des indépendantistes, l’homme a répondu qu’il défendait la république. «Mais quelle république? La république n’existe pas», aurait répondu le policier.

    ​Le 21 décembre 2017, des élections régionales anticipées se sont déroulées en Catalogne pour renouveler le parlement catalan. Ces élections avaient été convoquées par Madrid après la mise sous tutelle de la région, qui répondait à la déclaration unilatérale d’indépendance proclamée par le parlement régional le 27 octobre.

    Tags:
    blessés, émeutes, manifestation, Système d'urgences médicales (SEM) de la généralité de Catalogne, Assemblée nationale catalane (ANC), Mossos d'Esquadra, Catalogne, Barcelone, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik