Ecoutez Radio Sputnik
    Un champ de blé

    Ambassadeur de Russie: l’exportation de blé vers l’Algérie ne dépend que d’Alger

    © Sputnik . Igor Podgorny
    International
    URL courte
    5311

    L’exportation du blé russe vers l’Algérie est suspendue sur décision des autorités algériennes. Cependant, elles recevront en 2019 un lot d’essai pour évaluation, selon l’ambassadeur de Russie à Alger. Le responsable a précisé lors de son intervention que le blé russe présentait un prix compétitif par rapport à ses concurrents.

    L'année 2019 pourrait être celle du début de l'exportation du blé russe vers l'Algérie, a annoncé le 27 décembre Igor Beliaev, l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger. Le diplomate a abordé le sujet lors d'un point presse organisé au siège de l'ambassade, selon le site d'information Algerie patriotique.

    «Il a été annoncé qu'en 2019, l'Algérie recevra un lot pilote de blé russe pour estimer son niveau de qualité et déterminer s'il correspond aux besoins des Algériens», a déclaré l'ambassadeur. «Si la partie algérienne donne un avis favorable, la Russie livrera son blé à l'Algérie à un prix compétitif», a-t-il ajouté.

    Évoquant la crise économique mondiale et ses répercussions sur les budgets des États, M.Beliaev a souligné qu'«aujourd'hui, tous les pays font face à un déficit budgétaire et la diminution des dépenses». «Et, dans ce contexte précis, notre blé et très compétitif vu le prix que nous proposons qui est plus bas que le prix du blé que l'Algérie achète ailleurs [en France, au Canada et en Allemagne, ndlr]», a-t-il soutenu.

    S'exprimant sur le niveau de la coopération bilatérale entre l'Algérie et la Russie, le diplomate a estimé que l'année 2018 avait été positive en termes de «contacts fréquents à des niveaux et des domaines différents» entre les responsables des deux pays.

    Dans le même temps, il a mis l'accent sur la nécessité pour les deux pays de booster leurs relations économiques au-delà de celles liées au domaine technico-militaire. L'ambassadeur russe a fait savoir que «l'un des domaines prioritaires de notre coopération est le commerce». Dans ce cadre, il a annoncé que pour l'année 2017, le volume des échanges commerciaux entre l'Algérie et la Russie avait atteint 4,6 milliards de dollars. «S'agissant des chiffres de cette année 2018, nous les aurons dès le début de l'année 2019, mais nous pouvons d'ores et déjà dire que de janvier à octobre 2018, le volume des échanges a été établi à 3,3 milliards de dollars», a-t-il encore précisé.

    Concernant les perspectives pour l'année 2019, en particulier en matière de diversification des échanges entre l'Algérie et la Russie, notamment dans le domaine de l'agriculture, Igor Beliaev a insisté sur le fait que les deux pays «trouveront de l'espace si les deux sont intéressés». «On peut se mettre d'accord sur l'importation et l'exportation de certains produits agricoles», a-t-il suggéré.

    Lire aussi:

    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    Le Panama condamne «les activités illégales» du pétrolier arraisonné par l'Iran et lui retire son pavillon
    Les proches d’un supporter algérien blessé à l’œil dénoncent un tir de LBD
    Tags:
    coopération militaire, coopération économique, blé, exportations, Igor Beliaev, Russie, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik