International
URL courte
569
S'abonner

Le controversé projet de loi relatif au rétablissement du service militaire au Maroc a été adopté le 26 décembre par le parlement en la présence de 104 députés uniquement sur un total de 395 élus. La mouture du projet adoptée exclut le caractère facultatif de ce service pour les filles et les Marocains de l’étranger.

Le projet de loi relatif au rétablissement du service militaire au Maroc a été adopté le 26 décembre par la Chambre des représentants, lors d'une séance plénière marquée par un taux élevé d'absentéisme.

En effet, sur les 395 députés que compte la chambre basse du parlement marocain, seulement 104 étaient présents dans l'hémicycle et ont voté le projet de loi.

Par rapport à la première mouture du projet, le seul principal amendement apporté est celui qui autorise les appelés à participer aux concours d'accès à la fonction publique annoncés pendant le service militaire.

Quant à l'amendement qui a été annoncé le 18 décembre par Abdellatif Loudiyi, le ministre délégué chargé de l'Administration de la défense nationale marocaine, rendant le service militaire facultatif pour les jeunes filles et les Marocains de l'étranger des deux sexes, a été finalement abandonné. Ainsi, le service militaire est obligatoire aussi bien pour les garçons que pour les filles.

Après l'adoption du projet de loi par la Chambre des représentants, le service militaire commencera en septembre 2019 avec une promotion de 10.000 conscrits.

Concernant les moyens financiers consacrés par le gouvernement au lancement de cette première promotion, le ministre avait fait savoir en novembre qu'un budget de 500 millions de dirhams marocains (environ 46 millions d'euros) était prévu à cet effet dans la loi de finances 2019.

Selon le site d'information H24, «l'article 4 de ce projet de loi précise que la durée du service militaire est de 12 mois et l'âge d'appel des assujettis est fixé à 19 ans, alors que le service militaire est redevable jusqu'à l'âge de 25 ans, et concerne aussi bien les hommes que les femmes».
À propos des personnes ayant bénéficié d'une dispense, le média affirme qu'elles «peuvent être rappelées pour effectuer leur service militaire jusqu'à l'âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense ou d'exemption, précise l'article 4».

Le service militaire obligatoire avait été supprimé en 2006 au Maroc.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Tags:
députés, absentéisme, service militaire, loi, vote, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook