International
URL courte
5513411
S'abonner

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui s’est rendu au Brésil pour rencontrer le Président Jair Bolsonaro à Rio de Janeiro a été hué et sifflé lors de sa visite de la statue du Christ Rédempteur, selon The Times of Israel.

Le Premier ministre israélien ne comptait évidemment pas être accueilli par un bain de foule à Rio où il s'est rendu pour rencontrer le Président récemment élu Jair Bolsonaro. La foule qu'il y a rencontrée s'est montrée hostile à son encontre.

Dimanche, une foule furieuse a rencontré Benjamin Netanyahu et sa famille devant la statue du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro. Le Premier ministre israélien a été hué et sifflé parce que le site touristique populaire a été fermé aux visiteurs en raison des mesures de sécurité prises à l'occasion de sa visite, a annoncé The Times of Israel.

La chaîne de télévision Hadashot TV a rapporté que Netanyahu avait reçu l'ordre de rester dans sa voiture, pendant que sa femme Sara et son fils Yair visitaient la statue.

Selon une déclaration du bureau du Premier ministre, la visite s'est déroulée conformément au protocole de sécurité.

«Les mesures de sécurité liées à l'arrivée du Premier ministre ont retardé l'entrée du public, aussi a-t-il décidé de renoncer à la visite du site pour ne pas causer plus de retards», a indiqué The Times of Israel.

À l'issue de sa rencontre avec Jair Bolsonaro, M.Netanyahu a déclaré que le Président brésilien lui avait annoncé qu'il transférerait l'ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

«M.Bolsonaro a également déclaré: "Je vais déplacer l'ambassade à Jérusalem. Ce n'est pas une question de savoir si, mais une question de quand." Le Président Trump a déclaré la même chose: il a transféré l'ambassade et le Président Bolsonaro le fera également», a annoncé le Premier ministre israélien via Twitter.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Ankara dit être prêt à envoyer des troupes au Haut-Karabakh si Bakou le demande
Tags:
sécurité, foule, Jair Bolsonaro, Benjamin Netanyahou, Rio de Janeiro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook