Ecoutez Radio Sputnik
    Pélérins dans un temple indien (Image d'illustration)

    Gaz lacrymogènes et canons à eau après l'entrée de femmes dans un temple en Inde (vidéo)

    © AP Photo / Hareesh Kumar A S
    International
    URL courte
    250

    Dans l'État indien du Kerala, la police a utilisé mercredi des gaz lacrymogènes, des grenades incapacitantes et des canons à eau contre des traditionalistes hindous qui manifestaient contre l'entrée de femmes dans l’un des sanctuaires indiens les plus sacrés de l'hindouisme.

    Deux femmes ont pénétré mercredi sous protection policière dans l'un des sanctuaires indiens les plus sacrés de l'hindouisme, et ce malgré des fidèles traditionnalistes hostiles à une décision de la Cour suprême annulant l'interdiction d'entrée imposée aux femmes âgées de 10 à 50 ans, relate l'AFP.

    Les deux femmes sont entrées peu avant l'aube sous protection de la police dans le temple de Sabarimala, dans l'État du Kerala (sud), et en sont ressorties sans se faire repérer, ont confirmé des responsables.

    Ce temple est depuis des semaines au centre d'affrontements entre les hindous traditionalistes, favorables au maintien de l'interdiction de l'entrée des femmes, et les partisans de la décision de la Cour suprême, notamment des associations de défense des droits des femmes. Pour disperser les manifestants, la police locale a utilisé mercredi des gaz lacrymogènes, des grenades incapacitantes et des canons à eau, selon un média local.

    Des images filmées ont montré les deux femmes, Kanaka Durga et Bindu —qui n'a qu'un seul nom- entrer dans le temple vêtues de noir et la tête inclinée.

    «Nous ne sommes pas entrées en gravissant les 18 marches sacrées mais en empruntant l'entrée du personnel», a déclaré aux journalistes l'une des deux femmes qui restent sous protection de la police.

    Le chef du gouvernement local du Kerala, Pinarayi Vijayan, l'a confirmé. «Il est exact que les femmes sont entrées dans le temple. La police doit offrir sa protection à toute personne qui désire prier dans le temple", a-t-il déclaré.

    Selon le site Internet du temple, les millions de pèlerins qui s'y rendent chaque année doivent s'abstenir de tout rapport sexuel durant les 41 jours précédant leur visite au sanctuaire. Certains d'entre eux empruntent une route ardue à travers la forêt pour atteindre le lieu, situé au sommet d'une colline à 1.200 mètres d'altitude.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Tags:
    canon à eau, gaz lacrymogènes, manifestation, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik