Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev

    Le patriarche de Constantinople entérine l’autocéphalie de l'Église ukrainienne

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    4310

    Le patriarche de Constantinople Bartholomée a signé ce samedi le tomos d'autocéphalie de la nouvelle Église ukrainienne. Il a ainsi entériné la décision du «concile de réunification» rassemblé le 15 décembre à Kiev.

    Le patriarche de Constantinople Bartholomée a signé ce samedi le tomos d'autocéphalie de l'Église ukrainienne. La cérémonie a été diffusée en direct par plusieurs chaînes de télévision ukrainiennes.

    Avant la signature, un office religieux s'est déroulé dans l'église Saint-Georges d'Istanbul en présence du chef de la nouvelle structure religieuse, Épiphane Doumenko, ainsi que du Président Porochenko et de son épouse.

    Parmi les invités de marque, figurent également le président de la Rada (le parlement ukrainien) Andreï Paroubiy, le ministre du Développement économique Stepan Koubiv, le ministre de la Défense Stepan Poltorak ainsi que l'ex-chef de l'État Viktor Iouchtchenko.

    À l'initiative du président ukrainien Piotr Porochenko et du patriarche de Constantinople Bartholomée, un «concile de réunification» a réuni le 15 décembre à Kiev principalement des représentants de structures religieuses non canoniques. Seuls deux évêques de l'Église orthodoxe ukrainienne (rattachée canoniquement au Patriarcat de Moscou) y ont pris part après quoi ils ont été interdits de prêtrise. Le «conseil» à Kiev a eu pour résultat l'élection du chef de la nouvelle «Église autocéphale», Épiphane Doumenko. L'Église orthodoxe russe a qualifié d'insignifiante la valeur canonique du «concile» à Kiev, et la possibilité de reconnaître Épiphane de tâche à peine réalisable.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Premières tensions lors de l'acte 23 à Paris: pétards, gaz lacrymogène, barrages brûlés
    Tags:
    autocéphalie, Patriarche Bartholomée 1er de Constantinople, Constantinople, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik