International
URL courte
26347
S'abonner

Le prince Harry prendra part aux manœuvres militaires en Norvège, où l'armée britannique s’entraînera à repousser «l'agression russe», écrit le Daily Mirror. L’ambassade russe au Royaume-Uni a vu dans l’apparition de ces informations dans la presse une tentative d’impliquer la famille royale dans une campagne ciblant la Russie.

Selon le tabloïd britannique Daily Mirror, citant une source au sein du palais royal, le prince Harry participera en Norvège à des exercices militaires destinés à repousser «l'agression russe». Ces derniers se veulent une réponse à l'«agression en cours» de Vladimir Poutine. Il est également souligné que ces manœuvres seront les plus grandes de ces 20 dernières années, au cours desquelles l'armée britannique élaborera des moyens pour contrer «l'invasion russe».

La source a indiqué que le déplacement du prince Harry devrait être secret et qu'il se «plongerait complètement» dans les exercices.

Selon la publication, les manœuvres commenceront dans les semaines à venir. Des militaires britanniques, néerlandais, américains et norvégiens y prendront part, soit environ 8.000 personnes.

L'ambassade russe au Royaume-Uni n'a pas tardé à réagir face à ces informations, soulignant qu'il s'agissait d'une tentative d'impliquer la famille royale dans une campagne ciblant la Russie.

«L'apparition coordonnée dans les tabloïds britanniques du message sur la participation du prince Harry aux exercices "antirusses" militaires en Norvège prouve que certains tentent d'impliquer la famille royale dans la campagne contre la Russie conduite par le gouvernement conservateur de Grande-Bretagne», selon le service de presse de l'ambassade.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Tags:
royauté, campagne, famille royale, ambassade, exercices militaires, agression, prince Harry, Norvège, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik