Ecoutez Radio Sputnik
    Frank Magnitz

    Un responsable du parti allemand AfD grièvement blessé lors d’une agression (photo)

    © AFP 2018 /dpa/ Fabian Sommer
    International
    URL courte
    7229

    En Allemagne, le chef du bureau local du parti AfD de Brème Frank Magnitz a été violemment agressé par des inconnus. Le parti a diffusé une photo du député, inconscient sur un lit d’hôpital, pour démontrer le sérieux de ses blessures à la tête.

    Des hommes non identifiés ont attaqué le lundi 7 janvier Frank Magnitz, 66 ans, chef du bureau du parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD) à Brême et membre du Bundestag, le blessant grièvement à la tête, a annoncé la police locale.

    L'AfD a publié une photo du député inconscient qui se trouve actuellement dans un hôpital. Son visage est couvert de sang et tuméfié. Il porte une longue et profonde entaille au front.

    ​D’après les médias, l’attaque a eu lieu vers 17h20, non loin du Théâtre Goetheplatz de Brême, alors que M.Magnitz rentrait chez lui après la réception du Nouvel An organisée par le journal Weser-Kurier. 

    Le député a été battu «presque à mort» par trois inconnus masqués qui lui ont asséné des coups de barre de bois. Une fois au sol, ils l’ont frappé à la tête à coups de pied, a précisé l’AfD dans un communiqué publié sur Facebook. Un ouvrier du bâtiment qui se trouvait à proximité du lieu de l’attaque est intervenu pour mettre fin à l’agression, selon l’AfD.

    «Compte tenu des fonctions de la victime, nous pensons que c’était un acte politiquement motivé», a indiqué la police dans un communiqué.

    La police est désormais en contact étroit avec l’office fédéral de la police criminelle allemande. Elle a demandé à ne pas spéculer sur l’attaque et a annoncé la mise en place d’une commission spéciale chargée d’enquêter sur l’incident. 

    Plus tard, le magazine allemand Bild a annoncé que le député, qui a été placé sous protection policière, resterait à l’hôpital au moins jusqu’au week-end prochain.

    Alexander Gauland, dirigeant de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), commenté l’attaque contre M.Magnitz, déclarant qu’il s’agissait d’une tentative de meurtre.

    Selon le quotidien suisse Blick, trois responsables de l’AfD ont été placé sous la protection de la police: Alexander Gauland, Alice Weidel et Beatrix von Storch.

    Cette attaque survient quelques jours après l’explosion qui s’est produite devant le bureau régional du parti AfD dans la ville saxonne de Döbeln, dans l’est de l’Allemagne, sans faire de blessés. La police a arrêté trois suspects en lien avec l’explosion.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    hôpital, attaque, Alexander Gauland, Frank Magnitz, Brême, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik