Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Emmanuel Macron ne se rendra pas au Forum de Davos en raison de la crise des Gilets jaunes

    © REUTERS / Stoyan Nenov
    International
    URL courte
    23162

    Au lieu de participer au forum de Davos, Emmanuel Macron présidera à Versailles le sommet sur l'attractivité française, a indiqué l'Élysée. Un choix qui s'inscrit aussi dans le contexte de la crise des Gilets jaunes.

    Emmanuel Macron n'ira pas au forum économique de Davos en raison d'un agenda chargé, notamment pour sortir de la crise des Gilets jaunes, a annoncé l'Élysée ce vendredi.

    La présidence de la République a également confirmé qu'Emmanuel Macron réunira le 21 janvier à Versailles 150 patrons français et étrangers, pour une nouvelle édition du sommet Choose France visant à mettre en valeur l'attractivité de la France.

    «Notre volonté est de mettre en avant les opportunités dans les territoires en faisant connaître les différentes régions et leurs savoir-faire. Nous aurons également des entreprises françaises de différentes tailles, représentant le tissu économique en région», a souligné l'Élysée.

    Le Forum économique mondial se déroulera comme chaque année à Davos, en Suisse, du 22 au 25 janvier. Donald Trump a annoncé jeudi qu'il ne se rendrait pas à Davos cette année en raison de la paralysie partielle de l'administration fédérale qui se poursuit aux États-Unis.

    Quant à la Russie, Moscou enverra une délégation de haut rang au prochain forum, alors que la participation de Vladimir Poutine même n'est pas encore annoncée. Comme l'avait déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, «aucune décision n'a encore été prise par le Président».

    Lire aussi:

    Un «CRS» faisant la fête avec les Gilets jaunes: une révélation inattendue des policiers
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    GNL américain: la Chine annonce la sentence
    Tags:
    Emmanuel Macron, Davos, Suisse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik