Ecoutez Radio Sputnik
    L’Otan n’abandonne pas ses tentatives d’«entraîner» la Bosnie-Herzégovine en son sein

    L’Otan n’abandonne pas ses tentatives d’«entraîner» la Bosnie-Herzégovine en son sein?

    © AP Photo / Amel Emric
    International
    URL courte
    9230

    Conduits par Milorad Dodik, les Serbes de Bosnie bloquent le lancement du processus de préparation à l’adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l’Otan. L’Alliance ne cède pas et essaie de «séduire» le pays par l’exemple de la Serbie. Un analyste militaire de la République serbe de Bosnie commente la situation pour Sputnik.

    Le 8 janvier, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a adressé une lettre à la présidence de la Bosnie-Herzégovine, appelant les dirigeants politiques représentant les intérêts de ses trois peuples — Serbes, Croates et Bosniaques — à adopter un Programme national annuel (ANP) de coopération et entamer la mise en œuvre du plan d'action pour l'adhésion (MAP) à l'Otan. Dans son message, il rappelle que la Serbie qui reste elle aussi militairement neutre coopère toutefois avec l'Alliance.

    Il serait naïf d'interpréter les paroles de Mike Pompeo comme un signe de la «capitulation» de l'Otan et l'abandon de ses plans d'entraîner la Bosnie-Herzégovine en son sein, a déclaré à Sputnik Gostimir Popovic, analyste militaire de la République serbe de Bosnie.

    «En tant que source principale du désordre sur la planète, l'Otan s'applique cette fois encore à duper les Serbes de Bosnie. […] Quand elle voit que l'une de ses initiatives se révèle trop difficilement réalisable, elle se met à chercher d'autres voies à emprunter pour parvenir à son objectif», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, Mike Pompeo recourt à des compliments à l'adresse de la Serbie et appelle les autres à suivre son exemple, sachant bien que la population serbe de la Bosnie-Herzégovine est naturellement très attachée à la Serbie.

    «On ne doit tout simplement pas faire confiance à l'Otan. […] Il faut continuer à défendre notre position de neutralité militaire», a souligné M.Popovic.

    Il rappelle en conclusion que le Programme national annuel (ANP) de coopération n'est qu'une invitation, un signal qui signifie que le «feu vert» a été donné au pays pour qu'il active le Plan d'action pour l'adhésion (MAP). Ce n'est pas du tout une adhésion automatique à l'Otan.

    La République serbe de Bosnie est l'une des deux entités autonomes de Bosnie-Herzégovine créées après la guerre des années 1990, lorsque la Yougoslavie a éclaté. L'autre région est la fédération qui réunit les Croates et les musulmans bosniaques. La volonté des Bosniaques et Croates de Bosnie d'adhérer à l'Otan se heurte à la ferme opposition de la partie serbe.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Un dîner en ville qui passe mal
    Tags:
    invitation, compliment, coopération, plan, adhésion, Sputnik, OTAN, Gostimir Popovic, Mike Pompeo, Milorad Dodik, États-Unis, République serbe de Bosnie, Serbie, Bosnie-Herzégovine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik