Ecoutez Radio Sputnik
    hôpital

    Test de virginité avant mariage: des médecins marocains refuseraient de le pratiquer

    CC0 / Pixabay/pandoraferrari
    International
    URL courte
    9162

    Suivant les recommandations des études publiées en octobre dernier par des institutions internationales, de nombreux médecins marocains, des secteurs privé et public, ont décidé d’arrêter la pratique du test de virginité, selon des sources citées par le quotidien Assabah, le 10 janvier.

    De nombreux médecins marocains, du secteur privé comme du public, refusent de pratiquer le test de virginité sur les jeunes femmes avant le mariage, selon des sources médicales citées par le journal marocain Assabah, dans son édition du 10 janvier.

    Selon ces sources, la décision de ces médecins a été motivée par les études qui ont été réalisées par des institutions internationales. En effet, dans un rapport conjoint datant du 17 octobre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies et Onu Femmes ont appelé les gouvernements des pays où les tests de virginité sont pratiqués à faire en sorte que cet examen soit aboli.

    «Le test de virginité n'a aucune base scientifique ni clinique. Aucun examen ne peut prouver qu'une fille ou une femme a eu des rapports sexuels — et l'apparence de l'hymen d'une fille ou d'une femme ne peut pas prouver qu'elles ont eu des rapports sexuels ou qu'elles soient sexuellement actives ou non», lit-on dans le communiqué.

    Évoquant les effets secondaires de ce type d'examen, les trois organisations internationales ont affirmé que «le test de virginité est une violation des droits fondamentaux des filles et des femmes et peut nuire à leur bien-être physique et psychologique». «L'examen peut être douloureux, humiliant et traumatisant. Étant donné que ces procédures sont inutiles et potentiellement dangereuses, il est contraire à l'éthique de la part d'un médecin ou d'un autre praticien de la santé», est-il ajouté en soutenant que «de telles procédures ne doivent jamais être effectuées».

    Les médecins marocains ont aussi insisté, selon les mêmes sources, sur le fait que la banalisation de l'opération de reconstruction de l'hymen (hyménoplastie), rendent les tests de virginité complétement caduques.

    L'OMS, le CDN et Onu femmes ont affirmé dans leur communiqué conjoint que les «tests de virginité» ont été documentés dans de nombreux endroits et constituent une tradition de longue date dans un certain nombre de pays.

    Selon le communiqué des trois organisations onusiennes, les pays où les tests de virginité ont cours sont l'Afghanistan, le Brésil, l'Égypte, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, l'Irak, la Jamaïque, la Jordanie, la Libye, le Malawi, le Maroc, la Palestine, l'Afrique du Sud, le Sri Lanka, le Swaziland, la Turquie, le Royaume-Uni et le Zimbabwe.

    Lire aussi:

    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique
    Tags:
    virginité, test, Conseil des droits de l'homme de l’ONU, OMS, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik