Ecoutez Radio Sputnik
    démineurs

    Le Front Polisario aurait détruit la totalité de ses milliers de mines antipersonnel

    © Sputnik . Kirill Braga
    International
    URL courte
    3170
    S'abonner

    Selon le directeur de l’ONG Appel de Genève, le Front Polisario a définitivement renoncé à l’utilisation des mines antipersonnel en procédant à la destruction totale de son stock.

    Le Front Polisario a détruit la totalité de son stock de mines antipersonnel, a affirmé Alain Délétroz, le directeur général de l'ONG Appel de Genève, cité par le quotidien Tribune de Genève.

    «Le Front Polisario a désormais rempli ses engagements» liés à l'Acte qu'il a signé sur ces engins, a affirmé le directeur de l'ONG.

    Bien qu'il ait été difficile au début de convaincre le Front Polisario de procéder à cette destruction, le journal indique que Mohamed Lamine Bouhali, l'ex-ministre de la défense sahraoui avait fini par admettre que «les mines ont affecté davantage d'innocents que de militaires», y compris auprès des Sahraouis eux-mêmes.

    Au total, le Front Polisario a détruit 17.954 mines antipersonnel, selon l'Appel de Genève.

    Des pourparlers consacrés à la résolution du conflit au Sahara occidental ont réuni les 5 et 6 décembre 2018, sous l'égide de l'Onu à Genève, le Maroc et le Front Polisario. À l'issue de cette rencontre, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine, a annoncé devant la presse que son pays approuvait l'invitation de Horst Köhler, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, à une seconde table ronde prévue durant le premier trimestre 2019, sous réserve qu'elle soit «bien préparée». Cette première rencontre de Genève a eu lieu avec la participation de l'Algérie et de la Mauritanie en tant qu'observateurs et pays voisins.

    Tout en notant qu'aucun engagement n'avait été pris lors de ce premier tour des pourparlers, le diplomate a souligné que «le Maroc espère que la deuxième table ronde connaitra l'engagement de toutes les parties pour une discussion profonde sur la situation politique». Il a aussi mis l'accent sur le fait que ces rencontres avaient pour objectif de parvenir à une solution politique «pragmatique, réaliste, durable et consensuelle».

    Tags:
    mines antipersonnel, destruction, Front Polisario, Sahara occidental
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik