Ecoutez Radio Sputnik
    Un F-16 américain (archive photo)Un chasseur russe Su-57 (archive photo)

    Quand l’US Air Force compte faire passer un F-16 pour un Su-57 russe (images)

    © AP Photo / Mindaugas Kulbis © Sputnik . Grigori Sysoev
    1 / 2
    International
    URL courte
    14860

    L’armée de l’air des États-Unis, qui a accumulé au fil des décennies un grand nombre d’avions «ennemis» peints aux couleurs d’avions russes, iraniens et chinois, ajoutera prochainement à sa collection un «Su-57», d’après le commandant de la 57e escadre de chasse Robert Novotny.

    Un F-16C Viper du 64e Aggressor Squadron stationné sur la base aérienne américaine de Nellis, dans le Nevada, arborera un camouflage pixélisé le faisant passer pour un chasseur russe de 5e génération Sukhoi Su-57, a annoncé le commandant de la 57e escadre de chasse Robert Novotny.

    En publiant des images de l’avion aux couleurs du Su-57 sur Facebook, le général de brigade a promis à ses abonnés de mettre prochainement en ligne une animation vidéo montrant l’évolution des travaux de peinture avant d’indiquer que le F-16 ainsi déguisé serait «bientôt» dévoilé.

    Selon Robert Novotny, ce «Su-57» devrait être prêt d’ici à l’été et l’appareil pourrait alors effectuer ses premiers vols en public lors du spectacle aérien Aviation Nation en novembre.

    La base aérienne de Nellis a publié un schéma de peinture pour F-16C à la fin de l’année 2018, invitant les internautes à partager leurs idées.

    Commentant cet appel d’offres en ligne, Tyler Rogoway, collaborateur du magazine The Drive, a estimé que les avions du 64e Aggressor Squadron changeaient de couleurs non pour avoir «l’air cool», mais parce que cela pouvait «refléter la réalité géopolitique et montrer quelles menaces aériennes le Pentagone considère comme pressantes».

    Le 64e Aggressor Squadron forme les unités navigantes de l'US Air Force aux techniques de vol ennemis. Ses avions ont pour mission de «simuler de manière réaliste» le combat aérien contre des adversaires potentiels en tenant compte des données sur leur tactique et leurs possibilités techniques obtenues par les services de renseignement.

    Cependant, il est peu probable qu’un avion américain de 4e génération puisse simuler les performances du Su-57, le tout nouvel avion russe de 5e génération, d'autant plus que celui-ci est couvert d’une peinture spéciale pour éviter la détection radar, dont la composition, naturellement, n'a pas été révélée.

    L’armée de l’air des États-Unis peint depuis longtemps des avions aux couleurs de ses adversaires russes, chinois, iraniens et autres. Depuis l’époque de la Guerre froide, elle a en outre constitué toute une collection de MiG-21 russes et, depuis l’effondrement de l’Union soviétique, de MiG-29 et de Su-27, sur des bases situées en Alaska, au Nevada, en Virginie et en Floride.

    Lire aussi:

    Pas de soudure ni de point chaud: l'entreprise qui restaurait Notre-Dame livre sa version
    Treize diplomates français armés arrêtés à la frontière entre la Libye et la Tunisie
    Le Guide suprême iranien fustige l'usage de l'armée contre les Gilets jaunes
    Tags:
    avions militaires, chasseur, base aérienne de Nellis, Su-57 (T-50, PAK-FA), F-16 Fighting Falcon, The Drive, US Air Force, Tyler Rogoway, Robert Novotny, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik