International
URL courte
24452
S'abonner

Après la frappe aérienne contre l’aéroport de Damas, Benjamin Netanyahu a déclaré que contrer la présence militaire de l’Iran était la politique d’Israël.

La lutte contre la présence militaire de l’Iran en Syrie est une «politique permanente» de l’État hébreu, a déclaré Benjamin Netanyahu après le raid aérien israélien mené contre Damas le 20 janvier, selon le bureau du Premier ministre.

«Notre politique permanente est de contrer les tentatives de l’Iran de s’imposer en Syrie et de nuire à ceux qui essaient de nous atteindre», a-t-il déclaré.

«Cette politique ne change pas quand je suis en Israël et elle ne change pas quand je suis en visite historique au Tchad», a ajouté Benjamin Netanyahu.

Le 20 janvier, des systèmes antiaériens Pantsir et Bouk ont détruit en Syrie sept missiles israéliens tirés depuis la mer Méditerranée, selon des informations communiquées par la Défense russe.

Peu après cette annonce, Tsahal a déclaré que son système de DCA Dôme de fer avait intercepté une roquette tirée sur la partie nord du plateau du Golan.

En même temps, le ministère israélien de la Défense s'est refusé de commenter l'attaque contre Damas.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
politique, frappe de missile, frappe aérienne, Bouk, Benjamin Netanyahu, Iran, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook