Ecoutez Radio Sputnik
    Tunis, image d'illustration

    Lavrov indique quand pourrait être signé le nouvel accord commercial russo-tunisien

    CC0 / Pixabay/12019
    International
    URL courte
    0 161

    En tournée en Afrique du Nord, le chef de la diplomatie russe a rappelé que Moscou avait proposé à Tunis de signer un programme de coopération économico-commerciale et technico-scientifique et s’est exprimé sur les délais possibles de la conclusion de cet accord.

    La Russie et la Tunisie pourraient conclure un accord économico-commercial et technico-scientifique pour la période allant de 2019 à 2021 lors de la prochaine réunion de la commission intergouvernementale, a expliqué Sergueï Lavrov, en déplacement dans ce pays nord-africain.

    Plus tôt dans la journée de samedi, son homologue tunisien Khemaies Jhinaoui avait déclaré que la commission en question se réunirait durant le premier semestre de l’année en cours, précisant que les parties discuteraient de l’élargissement de leurs relations économiques et commerciales.

    «J’ai eu une rencontre avec le Premier ministre tunisien qui a été principalement consacrée au renforcement de notre coopération dans les domaines économique et commercial, ainsi que dans celui des investissements. Nous avons exprimé notre satisfaction de constater la croissance des échanges commerciaux et nous nous sommes accordés sur sa structure», a déclaré le ministre russe à l’issue de ses négociations avec le chef du gouvernement Youssef Chahed.

    Et d’ajouter que la partie russe avait rappelé à ses partenaires tunisiens que Moscou avait proposé de signer un programme de coopération économico-commerciale et technico-scientifique entre les deux pays.

    «Le Premier ministre a promis de le faire, c’est-à-dire d’accélérer l’élaboration conjointe du programme afin qu’il puisse être approuvé lors de la prochaine réunion de la commission intergouvernementale», a souligné M.Lavrov.

    Pour rappel, le ministre russe des Affaires étrangères est en tournée en Afrique du Nord. Avant la Tunisie, il s’était rendu en Algérie puis au Maroc.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    économie, technologies, commerce, science, conclusion, accord, Youssef Chahed, Sergueï Lavrov, Khemaies Jhinaoui, Tunisie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik