Ecoutez Radio Sputnik
    Nord Stream 2

    Nord Stream 2: le Président autrichien accuse les USA de traiter l’UE «comme des colonies»

    © Photo. Gazprom
    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (183)
    23651

    Le Président fédéral autrichien Alexander Van der Bellen s’en est pris aux États-Unis pour leur attitude envers les pays-membres de l’UE, rapporte Die Standard. Selon le média, c’est les différends sur le Nord Stream 2 et l’accord nucléaire avec l’Iran qui ont suscité une telle réaction du chef d’État.

    Washington traite les pays-membres de l'UE «comme des colonies», estime le Président fédéral autrichien Alexander Van der Bellen cité par le quotidien Die Standard.

    Selon le média, ces déclarations sont liées à la pression exercée par les États-Unis sur l'UE au sujet de la construction du gazoduc Nord Stream 2 et de l'accord sur le programme nucléaire iranien.

    Il a fait remarquer que l'UE qui est la troisième économie mondiale doit être plus «sûre d'elle» sur la scène internationale.

    Le projet Nord Stream 2 est réalisé par la société russe Gazprom, en coopération avec les entreprises européennes Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall. Le gazoduc reliant la Russie à l'Allemagne via la mer Baltique devrait être mis en service d'ici fin 2019. Les États-Unis s'opposent énergiquement à ce projet.

    La Russie a déclaré plusieurs fois qu'il s'agissait d'un gazoduc absolument commercial et compétitif. Par ailleurs, Vladimir Poutine a souligné que l'élaboration du Nord Stream 2 ne signifiait pas pour autant l'arrêt du transit de gaz russe via l'Ukraine.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (183)

    Lire aussi:

    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    L’Élysée aurait ignoré les renseignements français, qui estimaient qu’un G7 à Biarritz était «la pire» solution
    Les États-Unis émettent un mandat de saisie pour le pétrolier iranien Grace 1 libéré par Gibraltar
    Tags:
    gazoduc, Nord Stream 2, Uniper, ENGIE (ex-GDF Suez), Royal Dutch Shell, Gazprom, Union européenne (UE), OMV (groupe énergétique), Alexander Van der Bellen, Autriche, Europe, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik