International
URL courte
3100
S'abonner

Le gouvernement turc maintient des contacts «à bas niveau» avec la Syrie par l’intermédiaire de ses services de renseignement, a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un entretien accordé à la télévision d’État TRT.

Comme l'a annoncé ce dimanche le Président turc à la télévision d'État TRT, Ankara et Damas ont des contacts par le biais des services de renseignement turcs.

«La politique étrangère est conduite avec la Syrie à bas niveau», a-t-il déclaré à la télévision d'Etat TRT.

À peine entrées dans une période de dégel, les relations entre Ankara et Damas se sont dégradées en 2011, après le début de la crise en Syrie. Dès l'automne de la même année, Recep Tayyip Erdogan s'est joint à ceux qui appelaient Bachar el-Assad à quitter le pouvoir. Par la suite, en 2012, les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques.

Les opérations menées par Ankara dans le nord du pays ont également suscité l'indignation de Damas, pour lequel les actions turques sont une atteinte à la souveraineté de la Syrie.

Cependant, on remarque ces derniers temps que les déclarations d'Ankara à l'égard de Damas sont relativement plus mesurés, si bien que certains médias anticipent déjà la reprise du dialogue entre les deux parties.

Lire aussi:

Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Tags:
services secrets, relations diplomatiques, Bachar el-Assad, Recep Tayyip Erdogan, Damas, Ankara, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook