Ecoutez Radio Sputnik
    Matteo Salvini

    Salvini: Paris doit cesser de refouler les migrants et d'héberger des criminels italiens

    © AP Photo / Hassene Dridi
    International
    URL courte
    7333

    Le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a déclaré que la France devait cesser de refouler les migrants et d'héberger des criminels italiens, mais qu'il serait tout de même entièrement disposé à rencontrer le gouvernement français et qu'il ne veut pas de dispute avec Paris.

    Après que l'ambassadeur français a été rappelé de Rome dans le contexte de la rencontre de Luigi Di Maio avec les Gilets jaunes en France, le vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, s'est dit prêt à rencontrer Emmanuel Macron, soulignant toujours que la France devrait arrêter de refouler les migrants et d'accepter d'être le refuge de criminels italiens.

    «Nous sommes entièrement disposés à rencontrer le Président Macron et le gouvernement français, à nous asseoir à la table et à soulever trois questions fondamentales, autant que mes compétences me le permettent», a annoncé M.Salvini.

    Ces trois problèmes sont «stop au refoulement [des migrants] à la frontière, il y en a eu plus de 60.000 depuis 2017, dont des enfants et femmes abandonnés dans les forêts. Stop à [l'hébergement] des terroristes italiens, une quinzaine, condamnés mais qui mènent la belle vie avec des résidences en France. Et, enfin, cessez de nuire à nos travailleurs qui souffrent littéralement chaque jour aux frontières françaises où les procédures de contrôle durent des heures.»

    Ainsi, l'Italie est prompte à «tourner la page pour le bien de son peuple», a-t-il souligné.

    «Nous ne voulons nous disputer avec personne, nous ne sommes pas intéressés par les polémiques: nous sommes des personnes concrètes et nous défendons les intérêts des Italiens», a encore ajouté M.Salvini.

    L'annonce survient après que le vice-président du Conseil des ministres italien, Luigi Di Maio, a dit avoir rencontré, lors de sa visite dans l'Hexagone, le chef des Gilets jaunes Christophe Chalençon et des candidats aux élections européennes de la liste RIC d'Ingrid Levavasseur. À l'issue de la rencontre, l'homme politique italien a estimé que «le vent du changement avait traversé les Alpes».

    La France a rappelé son ambassadeur en Italie pour consultations face à «une situation grave» qui «n'a pas de précédent depuis la fin de la guerre», a annoncé jeudi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

    Lire aussi:

    Paris réagit à la rencontre entre le ministre italien Luigi Di Maio et des Gilets jaunes
    En crise avec Paris, Luigi Di Maio explique pourquoi il a rencontré des Gilets jaunes
    «Le vent du changement a traversé les Alpes»: Luigi Di Maio rencontre des Gilets jaunes
    Tags:
    dispute, contrôle, rencontre, ambassadeur, migrants, frontière, négociations, terrorisme, Matteo Salvini, Emmanuel Macron, Italie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik