Ecoutez Radio Sputnik
    Système de lancement vertical Mk-41 (archive photo)

    Moscou invite les USA à détruire les rampes Mk-41 au sol conçues pour les Tomahawk

    © AFP 2019 KIM JAE-HWAN
    International
    URL courte
    14985

    Le ministère russe de la Défense a convoqué l'attaché militaire des États-Unis pour lui remettre une note sur le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Moscou a proposé à Washington de détruire ses rampes de lancement de Mk-41 conçues pour tirer des missiles Tomahawk afin de respecter ce Traité.

    Les États-Unis devraient démanteler leurs rampes de lancement universelles Mk-41 pour missiles Tomahawk, leurs missiles de portée intermédiaire basés au sol et leurs drones qui ont les mêmes caractéristiques que les missiles interdits par le Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré jeudi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

    «Le ministère russe de la Défense propose aux États-Unis de prendre des mesures pour respecter le Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI) avant qu'il n'expire. Les États-Unis devraient notamment détruire les rampes de lancement Mk-41 déployées au sol et conçues pour tirer des missiles de croisière Tomahawk, les missiles-cibles dont les caractéristiques ressemblent à celles des missiles balistiques de portée intermédiaire basés au sol, ainsi que les drones d'assaut dont les caractéristiques sont pareilles à celles des missiles de croisière basés au sol interdits par le Traité», a indiqué le porte-parole.

    L'attaché militaire des États-Unis a été convoqué jeudi au ministère russe de la Défense pour se voir remettre une note concernant le respect du Traité FNI.

    Selon M.Konachenkov, Washington n'a pas pris de mesures pour cesser de violer ses engagements pris dans le cadre du Traité FNI et n'a fourni aucune preuve à l'appui de ses accusations portées contre Moscou.

    Donald Trump avait précédemment déclaré que les États-Unis entameraient la procédure de retrait du Traité FNI à partir du 2 février. Vladimir Poutine a indiqué le 2 février que la Russie suspendait aussi sa participation au Traité en réponse au retrait unilatéral des États-Unis. Il a noté que Moscou ne se laisserait pas entraîner dans une nouvelle course aux armements onéreuse avant d'ajouter que toutes les propositions russes sur le désarmement restaient «sur la table» et que les portes restaient «ouvertes».

    Début décembre, le secrétaire d'État Mike Pompeo avait annoncé que Washington s'attendait à ce que la Russie respecte de nouveau le Traité FNI dans les 60 jours, ajoutant que si cette condition n'était pas remplie, les États-Unis sortiraient de l'accord. Moscou a déclaré à plusieurs reprises qu'il tenait les engagements pris dans le cadre du Traité FNI et qu'il avait des questions à poser à Washington.

    Détails à suivre

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    «C’est une réforme pour la précarité»: la bourde de la ministre du Travail
    Tags:
    missiles de croisière, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), missiles, Mk-41, Tomahawk, ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik