Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Lapsus: pour Trump, «l'abolition des droits» est l’un des plus gros succès des USA (vidéo)

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    891

    Donald Trump a félicité par inadvertance les chrétiens américains d'avoir aboli les droits civils, le contraire de ce qu'il devait dire, s’est empressée d’expliquer la Maison-Blanche. Toutefois, ce gros lapsus lui n’a pas eu la clémence des internautes.

    Lors du petit-déjeuner annuel de prière nationale, devant quelque 3.500 invités provenant de plus de 100 pays différents, Donald Trump a commis un gros lapsus. En effet, il s'est félicité de «l'abolition des droits»:

    «Depuis la création de notre nation, plusieurs de nos plus grandes avancées, allant de l'obtention de notre indépendance à l'abolition des droits civils, en passant par l'élargissement du vote des femmes, ont été conduites par des croyants et ont commencé dans la prière», a déclaré au micro solennellement le Président des États-Unis.

    Selon un communiqué publié par la Maison-Blanche, le Président Trump, qui lisait un téléprompteur pendant une bonne partie du discours, était censé dire «de l'obtention de notre indépendance à l'abolition [de l'esclavage], aux droits civiques».

    La Maison-Blanche explique que Trump ne voulait pas célébrer «l'abolition des droits civils» dans ses remarques du petit-déjeuner de prière, reconnaît ce qu'il a dit mais corrige par la transcription.

    Sans surprise, ce lapsus a été remarqué et largement commenté sur la Toile:

    Il dit réellement la vérité là-bas.

    Il n'était pas censé le dire à haute voix

    Pour Trump, chaque discours écrit est un test d'alphabétisation.

    Certains ont vu dans ce lapsus une occasion de suggérer que tout cela fait partie du grand plan secret de M.Trump:

    «Par hasard»

    Trump, mardi: «Quand je dis quelque chose que vous pourriez penser être un lapsus, c'est exprès, ce n'est pas un lapsus.»

    Trump, aujourd'hui: louer «l'abolition des droits civils».

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    droits, abolition, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik