International
URL courte
1112
S'abonner

Un tremblement de terre de magnitude 5,3 a secoué dimanche l'Iran, rapportent le Centre sismologique euro-méditerranéen et l'Institut de veille géologique américain USGS. Les secousses ont aussi été ressenties aux Emirats arabes unis et à Oman.

Un tremblement de terre de magnitude 5,3 s'est produit dimanche, à 14h54 heure locale (10h54 UTC), dans le sud de l'Iran, ont annoncé le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) et l'Institut d'études géologiques américain (USGS).

​Selon le CSEM, le foyer du séisme se trouvait à 10 km de profondeur et son épicentre était situé à 63 km à l'ouest de la ville portuaire de Bandar Abbas, la capitale de la province de Hormozgan, et à 206 km au nord de Dubaï.

D'après le journal The Gulf Today qui se réfère au National Center of Meteorology & Seismology (NCMS) émirati, le tremblement de terre a été ressenti dans l'émirat de Ras el Khaïmah.

Les secousses enregistrées en Iran ont aussi ressenties à Oman, a indiqué le journal Oman Observer.

Les autorités iraniennes ont envoyé cinq équipes d'experts dans la région sinistrée pour évaluer les dégâts causés par le séisme dans dix villes et villages, a annoncé le porte-parole des services d'urgence iraniens Mojtaba Khaledi cité par l'agence IRNA.. Le séisme a fait au moins trois blessés dont une jeune femme de 17 ans. Les blessés ont été hospitalisés, selon lui. 

En 2017, la même région de l'Iran avait été touchée par un séisme meurtrier de magnitude 7,3, qui avait tué des centaines de personnes et en avait blessé des milliers d'autres. Situé près de la jonction de deux plaques tectoniques, l'Iran est une zone de forte activité sismique.

Lire aussi:

Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
Tags:
séisme, Oman Observer, The Gulf Today, National Center of Meteorology & Seismology (NCMS) émirati, Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), USGS (institut de veille géologique américain), IRNA, Mojtaba Khaledi, Hormozgân, Ras el Khaïmah, Dubaï, Bandar Abbas, Oman, Émirats Arabes Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook