Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestant anti-Brexit

    Une courte majorité de Britanniques prônent un report du Brexit, selon un sondage

    © REUTERS / Clodagh Kilcoyne
    International
    URL courte
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (57)
    549

    53% des Britanniques estiment qu’il faut reporter la sortie du pays de l’Union européenne prévue le 29 mars 2019, alors que 33% d’entre eux sont favorables à un Brexit dur sans accord avec l’UE.

    Plus de la moitié des Britanniques sont favorables à l'idée de reporter le retrait de leur pays de l'UE et de renégocier les conditions de l'accord avec Bruxelles, selon les résultats d'un sondage réalisé par l'institut BMG Research à la demande du journal The Independent.

    Au total, 53% des personnes interrogées se sont prononcées en faveur du report du Brexit, alors que 33% des sondés veulent que le Royaume-Uni quitte l'UE sans accord. Dans le même temps, 49% des Britanniques considèrent un éventuel Brexit dur comme une catastrophe économique, mais 28% d'entre eux ne partagent pas cet avis.

    Lors du référendum du 23 juin 2016, 51,9% des Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne. Bien que la date du divorce ait été fixée au 29 mars 2019, la Première ministre britannique Theresa May a été chargée par la Chambre des communes de renégocier partiellement l'accord conclu avec Bruxelles qu'elle a rejeté le 15 janvier dernier à une large majorité.

    Le ministre britannique du Brexit Stephen Barclay doit rencontrer le négociateur en chef des Européens Michel Barnier le lundi 11 février.

    Dossier:
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (57)

    Lire aussi:

    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Moscou s’exprime sur les premiers résultats de la présidentielle en Ukraine
    Pour Thierry Mariani, voici pourquoi la crise des Gilets jaunes a commencé
    Tags:
    économie, opinion publique, sondage, Brexit, Union européenne (UE), Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik