Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau israélien

    Moscou: «la sécurité d’Israël est primordiale pour nous» mais…

    © AFP 2019 Jalaa Marey
    International
    URL courte
    285319
    S'abonner

    Interrogé ce lundi par des journalistes, le vice-ministre russe des Affaires étrangères a réitéré que la sécurité de l’État hébreu était primordiale pour Moscou. Dans le même temps, il a qualifié d’«illégales» les frappes israéliennes contre la Syrie.

    La Russie partage les préoccupations d'Israël pour sa sécurité, a déclaré le 11 février le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    «Je vais réitérer ce que j'ai déjà dit dans une émission de CNN et qui a été ultérieurement mal repris par nombre de médias: la sécurité d'Israël est primordiale pour nous», a-t-il précisé.

    Dans le même temps, il a condamné les frappes que l'État hébreu mène contre le territoire syrien.

    «Cela dit, je ne veux pas dire que les frappes israéliennes illégales visant des cibles sur le territoire syrien, des frappes qui sont dans une certaine mesure liées à l'Iran, […] sont légitimes et peuvent être justifiées. Non, nous les condamnons, elles sont illégitimes», a-t-il ajouté.

    Il a souligné que certains États percevaient le programme balistique iranien comme une menace pour leur sécurité. C'est pourquoi, il était important de mener «un dialogue régional sur les problèmes de sécurité» et ne pas proposer de projets «anti-iraniens et anti-syriens» comme le font les États-Unis.

    En janvier, l'armée de l'État hébreu a porté des frappes sur de présumées positions militaires iraniennes en Syrie dans la zone de l'aéroport international de Damas. La partie syrienne affirme avoir intercepté une trentaine de missiles, tandis que les militaires russes ont fait état de quatre morts et six blessés dans les rangs des forces fidèles au gouvernement de Damas.

    Tags:
    frappes, sécurité, ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, Israël, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik