International
URL courte
3219
S'abonner

Washington a sanctionné neuf personnes physiques et deux morales iraniennes en les accusant d’avoir collaboré avec le corps des Gardiens de la révolution islamique et d’avoir mené des cyberattaques, a déclaré le département du Trésor des États-Unis dans un communiqué.

Neuf personnes et deux sociétés iraniennes ont été sanctionnées par les États-Unis qui les ont accusées d'avoir coopéré avec le corps des Gardiens de la révolution islamique et d'avoir effectué des attaques informatiques, a indiqué le département américain du Trésor dans un communiqué.

«Le Trésor prend des mesures contre des acteurs iraniens malicieux et des opérations clandestines ayant ciblé des Américains à leur domicile et à l'étranger, dans le cadre de nos efforts déployés contre les cyberattaques du régime iranien», indique ce document.

L'une de ces entreprises s'avère être New Horizon, laquelle se charge de l'organisation de conférences de presse internationales. Selon le Trésor américain, celles-ci servent à recruter des participants étrangers et à récolter auprès d'eux des renseignements.

L'autre société, Net Peygard Samavat, menait des cyber-activités «malicieuses» ayant pour but de pénétrer dans les ordinateurs des employés des services de renseignement américains, a précisé le communiqué.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un incident survient entre des blindés russes et américains en Syrie – vidéo
Une cité terroriste souterraine dotée de salles de bain et d’Internet découverte près d’Alep - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
société, cyberattaque, sanctions, Département du Trésor américain, Washington, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook