International
URL courte
45316
S'abonner

Une hausse «effrayante» d’actes antisémites a été recensée en 2018 en Allemagne, atteignant un sommet inconnu depuis dix ans. Ce n’est pas un cas unique, loin de là: d'autres pays européens sont confrontés à un phénomène similaire, en particulier la France où la communauté juive a appelé mardi à «un sursaut national».

1.646 actes antisémites ont été recensés en 2018 en Allemagne, soit une hausse de 9,4% par rapport à 2017, selon les données préliminaires de la police allemande, transmises à la demande du parti du gauche Die Linke, relate le journal Die Welt.

Les violences antisémites sont passées de 37 à 62, faisant 43 blessés l'an dernier, d'après ces premières statistiques, les définitives seront publiées en mai.

Le président du Conseil central des Juifs d'Allemagne, Josef Schuster, a dénoncé mercredi «une tendance effrayante» et appelé à «un engagement plus fort et urgent contre l'antisémitisme des politiques, de la police et de la justice». Et «si l'on pense à tous les actes qui ne relèvent pas du pénal, les choses sont encore plus inquiétantes», a ajouté le responsable de cette communauté qui compte environ 200.000 personnes en Allemagne.

La criminalité antisémite est ainsi à son apogée depuis 2009, avec 1.690 actes recensés.

Plusieurs affaires ont choqué le pays l'an passé, en particulier l'agression, en avril à Berlin, d'un Arabe israélien portant une kippa. L'agresseur était un jeune Syrien de 19 ans, récemment arrivé et qui a été condamné à un mois de prison ferme. L'agression, filmée, a eu un retentissement énorme.

L'antisémitisme a aussi fait les gros titres ces derniers jours en France, après un week-end marqué par plusieurs cas de vandalisme.

Ainsi, l'image de Simone Veil —une figure politique française et européenne, déportée à 15 ans au camp d'Auschwitz- a été barrée d'une croix gammée. De plus, un tag «Juden» («Juifs» en allemand) a été tracé sur la vitrine d'un restaurant parisien. Enfin, un arbre planté en mémoire d'un jeune Juif, assassiné en 2006, a été coupé.

Lundi, le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait dénoncé un «poison», annonçant la hausse de 74% du nombre d'actes antisémites en 2018: 541 contre 311 l'année précédente, selon le ministère.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée est visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Le ministre grec de la Défense n'exclut pas un conflit militaire avec la Turquie
Tags:
antisémitisme, Juifs, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook